MIECHAMBO CUISINE

Tartelettes Poires Bourdaloue.......

                                                              à ma façon !

Un petit dessert tout simple .......en attendant les agapes de Noël ;o))

J'aime les desserts aux poires et j'en fais relativement souvent. Mais paradoxalement bien que tout le monde à la maison aime La tarte aux  poires bourdaloue, je n'en ai jamais fait......allez savoir pourquoi !! Finalement un beau jour je me suis lancée et après consultation de plusieurs sites et encore plus de recettes, j'ai fini par faire la mienne. A quelques petits détails près elle ne doit pas être très loin de la recette traditionnelle.

Juste un peu d'histoire :

La Tarte Bourdaloue aurait été créée par un pâtissier de la Belle Epoque, installé rue Bourdaloue à Paris dans le 9ème arrondissement. Elle est composée de demi-poires pochées, de crème frangipane vanillée.

La Tarte Bourdaloue est composée de cette garniture sur un fond de tarte et l'apprêt Bourdaloue sert à accommoder d'autres fruits pochés comme des abricots ou des pêches.

1

Pour une tarte 25 cm ou 8 tartelettes

Ingrédients

Pour la pâte sablée

250 g de farine

150 g de beurre froid en dés

100 g de sucre semoule

1 œuf

1c à soupe de crème

1 pincée de sel

Crème d’amandes

120g de beurre mou

2

120g de sucre

120g de poudre d’amandes

2 œufs

1c à soupe de crème

2c à soupe rases de maïzena

Rhum (facultatif)

Quelques gouttes d’arôme amandes amères

Poires pochées :

4 poires

½ litre d’eau

120g de sucre

3 étoiles de badiane

1 bâton de cannelle

½ citron non traité

Finition :

Sirop de pochage

Amandes effilées toastées

Confiture d’abricot ou confit de rose

PREPARATION :

Préparer la pâte sablée

Bien mélanger tous ces ingrédients pour faire un fond de tarte qui s’étale à la main dans le moule à tarte. Réserver au moins 30mn au frais

Pochage des poires.

Couper les poires en deux, les peler et enlever le cœur.
Préparer le sirop en versant le sucre dans l’eau, ajouter la cannelle, le citron et la badiane. Faire bouillonner pendant 10 mn, puis faire pocher les poires entre 5 à 10 mn suivant leur degré de maturité. Egoutter les poires et les réserver au frais.
Réserver un peu de sirop de pochage pour la finition des tartelettes.

Préparer la crème d’amandes :

Mélanger tous les ingrédients dans le bol du mixer. Faire tourner à vitesse moyenne jusqu’à obtenir une crème homogène et onctueuse.

Montage de la tarte ou des tartelettes.

Il ne reste plus qu’à étaler la pâte et foncer un moule de 25cm ou 8 moules à tartelettes généreusent beurrés s’ils ne sont pas en silicone.

Piquer le fond de la pâte. Verser la crème d’amande. Poser les demi poires tout le tour de la tarte grand modèle ou mettre une demi poire au milieu des tartelettes.

Faire cuire au four préchauffé à 180°, chaleur tournante, pendant env. 30 mn

Laisser tiédir avant de démouler.

Finition :

Délayer 2 cuillères à soupe de confiture d’abricot (ou du confit de rose) avec un peu d’eau chaude (ou mieux avec 2 c à soupe de sirop de pochage). Avec un pinceau passer un peu de cette préparation sur les tartelettes. Eparpiller quelques pincées d’amandes effilées torréfiées autour des demi poires.

Ces tartelettes se dégusteront tièdes de préférence.

4

NOTE :

J'ai fait 8 tartelettes : j'avais juste le compte de poires et il est resté de la crème d'amandes. Qu'à celà ne tienne......! Deux ramequins remplis de cette délicieuse crème, quelques amandes éffilées dessus et hop au four le temps de faire légèrement gratiner. et vous voilà avec un dessert suplémentaire pour le lendemain.

3

A bientôt Miechambo poire


VIZEAT

 Les vacances de fin d’année approchent. Certains vont aller à la montagne et s’éclater sur les pistes de ski, d’autres préfèreront partir au soleil à l’autre bout du monde. Et puis il y a ceux qui ne vont peut-être rien planifier et se décider au dernier moment à visiter une ville ou une région en France, faire un court séjour à l’étranger.

Dans ce cas pourquoi ne pas aller au préalable visiter le site VIZEAT.

Je trouve leur concept totalement original pour les adeptes de l'innattendu.

Si vous aimez voyager en découvrant les particularités du pays ou de la région visités, quoi de mieux qu’un contact direct avec les habitants du lieu. Il n’est pas toujours facile de rencontrer  spontanément des autochtones. Avec VIZEAT une  première approche sera faite autour d’un bon repas aux saveurs locales bien souvent.

Et si le  concept vous plait et que  vous souhaitez rencontrer des voyageurs visitant votre région vous pouvez à votre tour devenir hôte et les régaler de votre savoir-faire culinaire. 

Les repas sont bien entendu payants. Vous pouvez  consulter les menus proposés et les prix y afférants avant de vous décider et les choix sont nombreux.

L’idée en tout cas me parait bien sympathique et tout à fait conviviale........... dans la continuité des partages virtuels que nous faisons au travers de nos blogs.

VIZEATlogo-160x160- 

Merci  à Camille qui m'a contactée il y a pas mal de temps déjà et qui a dû attendre bien longtemps pour que j'arrive enfin à donner suite à ma promesse de vous parler de ce site.

bonne journée spirale

Posté par Chamborigaud à 09:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

Flan de ravioles au St-Marcellin, crème de safran

Une délicieuse recette qui va épater tous vos convives. Ils vous demanderont certainement de leur donner la recette ou mieux de la  leur refaire ;o)) Je l'ai lue sur plusieurs sites et magazines mais finalement c'est sur le blog de ma copinaute Jackie (La cuisine de Jackie) que je suis allée la prendre. Pas de mauvaise surprise chez elle. J'ai fait plusieurs de ses recettes et je n'ai jamais été déçue bien au contraire. Je suis sûre qu'au moins là les recettes sont testées et approuvées par sa tablée. Tous les ingrédients sont parfaitement dosés ........y'a qu'à suivre !

Et vous ça vous dirait de tester à votre tour ?

 

2

 

Ingrédients

Pour 4 personnes

250g de ravioles au St-Marcellin

250g d’épinard hachés (frais ou surgelés)

Huile d’olive

3

Sel & poivre

Pour le flan :

20cl de crème liquide

2 œufs

Sel & poivre du moulin

Pour la Crème de Safran

1 échalote hachée

50g de beurre ou de l’huile de votre choix

10cl de vin blanc

10cl de crème liquide

20cl de fond de veau

Pistils de Safran

Huile d’olive

Décor

Quelques pistils de safran

Ciboulette

Préparation

Faire revenir les épinards dégelés dans une casserole avec un peu d’huile d’olive. Assaisonner et réserver.

Comme Jacky j’ai utilisé mes ravioles légèrement congelées car c’est plus facile pour les séparer.

Préchauffez le four à 180°

Préparation du flan

Dans un cul de poule, mélanger  20 cl de crème fraiche et les œufs. Vérifier l’assaisonnement et réserver.

Beurrer des moules à ramequins. Mettre une bonne cuillère à soupe d’épinards au fond et terminer par des couches de ravioles. Verser la préparation du flan sur le dessus et enfourner environ 25mn.

5

Pendant ce temps préparer la crème de safran

Dans une casserole faire revenir l’échalote hachée dans du beurre ou de l’huile, ajouter le fond de veau et le vin blanc. Bien remuer et faire monter la sauce. Ajouter ensuite la crème et les pistils de safran. Laisser infuser.

Dressage

Disposer un flan au milieu d’une assiette et verser la crème de safran. Servir chaud  et se  régaler !

1

4

A bientôt Miechambo

Jarret de Boeuf Mijoté avec des os à Moelle

J’avais envie de cuisiner du jarret de bœuf. En effet si je fais assez régulièrement du jarret de veau ou de porc je n’avais jusqu’ici jamais cuisiné de jarret de bœuf. Quand j’en ai vu  sur l’étalage de mon boucher j’ai aussitôt sauté sur l’occasion  ……….. et l’occasion fait le larron !

Ces derniers jours le temps nous incitait plutôt à mijoter de bons petits plats revigorants. Même si aujourd'hui dans le Sud-Est on se croirait au printemps, l'hiver est quand même là à nos portes et le temps du mijotage est bien là aussi ;o)) 

Si vous aimez la cuisine simple et rustique, vous ne serez pas déçus !

Petits plus importants :

  • La cuisson est longue certes mais comme tous les plats mijotés ils ne demandent pas une surveillance de tous les instants, donc on peut s’activer à autre chose pendant qu’il embaume la maison ! Bon OK…… il ne faut pas complètement l’oublier et le laisser "cramer" tout de même. Mais pendant la cuisson lente on peut aller flâner par exemple sur le net et visiter les blogs des copines tout en humant les arômes qui se dégagent de la cuisine ;o))
  • Comme tous les plats mijotés il peut se faire la veille, réchauffé il n’en sera que meilleur. Et si vraiment il en reste on peut aussi le congeler.

Super, non ?

3

Ingrédients pour  3 personnes

1 jarret de bœuf de 600g environ

2 ou 3 os à moelle

6 carottes

2

2 oignons

2 gousses d’ail

6 ou 8 champignons de Paris

Quelques feuilles de céleri branche

200g de tomates pelées coupées en quartiers (fraiches, en boite ou surgelées suivant la saison !)

100g de lardons fumés

1 c à soupe rase de farine

½ l de vin rouge corsé – Côtes du Rhône –

1 bouillon cube

Bouquet garni : laurier, thym, marjolaine, romarin,

Huile d’olive

Sel

15 grains de Poivre de la Jamaïque de l'Ile aux Epices. Ecraser légèrement les grains et les mettre dans une boule à épices.

5

Préparation :

Dans une cocotte (en fonte ……. c’est mieux !) Faire chauffer une cuillère à soupe d’huile faire revenir les lardons fumés et les oignons coupés en petits dés. Les faire à peine dorer et les égoutter sur du papier absorbant.

Dans la même cocotte faire dorer le jarret de bœuf des deux côtés. Le saupoudrer d’une cuillère de farine (singer !). Remettre les oignons et les lardons dans la cocotte. Ajouter l’ail, les tomates, les os à moelle, les carottes coupées comme vous en avez envie (rondelles, batonnets, sifflets etc....), les feuilles de céleri, le vin rouge, le bouillon cube et deux verres d’eau et ne pas oublier le bouquet garni. On sale et on ajoute la boule à épices. On couvre la cocotte en laissant quand même une petite ouverture et on fait mijoter 3 heures à feu doux.

Dans une poêle faire cuire rapidement les champignons de Paris dans un peu d’huile d’olive. Réserver et les rajouter dans la cocotte une demi-heure avant la fin de la cuisson.

NOTES :

  • Servir très chaud dans un joli plat hérité de «grand-mère » par exemple.

    1

  • Surtout ne pas oublier les os à moelle : la moelle tartinée sur du pain croustillant accompagnera merveilleusement ce jarret……..du moins pour ceux qui aiment ;o)) J'imagine la tête de mon amie Mireille ;o)))
  • Servir avec le même vin qui a servi à la cuisson de la viande.

4

au revoir à plus

Crémeux de céleri-rave, châtaignes et saumon fumé

Les légumes font la Fête !

Prince de Bretagne  vous propose de préparer les fêtes avec de superbes légumes. Pour ce faire j'ai choisi un légume que nous aimons beaucoup mais que finalement je cuisine assez peu ne sachant pas trop comment l'accomoder. Il s'agit du céleri-rave.

Dernièrement j'ai trouvé une  recette d'Yves Camdeborde qui m'a tout de  suite emballée en la lisant.  Ni une, ni deux  dès le lendemain elle était sur notre table. Un vrai régal ! Je pense qu'elle ne déparera pas une table de fête, aussi c'est avec grand plaisir que je vous la propose aujourd'hui où on commence à penser au menu des fêtes de fin d'année.

1

Pour 4 personnes :

4

100 g de saumon fumé

1 boule de céleri-rave de 500 g

500 g de châtaignes épluchées ( ou congelées)

1 l de lait

20 g de perles du Japon (à défaut de toutes petites pâtes)

2 c. à c. d'huile d'olive

Sel, poivre

Préparation

Couper le saumon fumé en petits cubes et réserver.

Éplucher et laver le céleri-rave, le couper en morceaux, puis le mettre  dans une casserole avec les châtaignes et les perles du Japon. Ajouter le lait plus 1/2 l d'eau. Saler, poivrer et faire cuire à petite ébullition (le céleri est bien cuit lorsqu'il s'écrase facilement).

Égoutter dans une passoire et conserver le jus de cuisson. Séparer les légumes des perles du Japon ( je les ai laissées et j'ai tout mixé). Mixer les légumes encore chauds, en versant petit à petit le jus de cuisson jusqu'à obtention d'une crème onctueuse. Ajouter les perles du Japon et réserver au chaud.

3

Service :

Dans chaque assiette creuse, disposer les cubes de saumon fumé, verser le crémeux de céleri et châtaignes dessus et 1/2 c. à c. d'huile d'olive.

2

cotillons sapin

Posté par Chamborigaud à 22:06 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Moelleux à la Farine de Châtaignes et Canneberges, Caramel d ' Erable

Ce mois-ci c'est ma copinaute Jackie  - du Blog la Cuisine de Jackie - qui est la marraine de Culino-Versions.

J'aime beaucoup la Cuisine de Jackie, je lui ai piqué pas mal de recettes qui nous ont régalés. Cette fois cependant elle m'a un peu désarçonnée en décidant d'un sujet pour le thème du mois de Novembre :  Saveurs du Québec.

J'avoue que je connais mal la cuisine de l'Amérique de Nord. Mais je ne me suis pas découragée, je me suis inscrite parmi les premières. Et puis j'ai fait des recherches, beaucoup de recherches. Je voulais quelquechose de savoureux mais de simple à faire, tout en essayant de faire un peu original...........donc pas simple pour moi. D'autant que Jackie a corsé le jeu en demandant d'utiliser impérativement des Cranberries (Canneberges) et du sirop d'érable, deux ingrédients emblématiques du Canada.

Du coup bien que je me sois inscrite parmi les premières je suis encore cette fois bonne dernière (ou presque !) pour publier mon billet.......mais l'essentiel n'est-il pas d'être dans les temps ;o))

Je vous présente l'idée qui a fait carburer mes neurones et qui nous a régalés :

Moelleux  à la  Farine de Châtaignes  et  Canneberges, Caramel  au Sucre et Sirop d'Erable

1

 

Préparation : 10 mn

2

Cuisson : 40 mn

Ingrédients / pour 8 personnes

 • Pour le Moelleux

  • 2 œufs
  • 150 g de sucre en poudre
  • 80 g de Sucre d’érable
  • 70 g de beurre fondu
  • 200 g de lait
  • 250 g de farine (150g de farine T65 + 100g de farine de châtaignes)
  • 1 sachet de levure
  • 150g de Canneberges

• Caramel au sucre et sirop d’Erable

  • 150g de sucre d’érable
  • 50 g de sirop d’érable
  • 1c à soupe d’eau
  • 15 à 20 cl de 3crème liquide (suivant la consistance désirée)
  • 20g de beurre
  •  Pincée de fleur de sel (facultatif)

6

Préparation

4

Le Moelleux

Faire chauffer le four à 180°(th6)

Dans un saladier (ou le bol du robot), mélanger les œufs et le sucre en poudre, ajouter le sucre et le sirop d'érable, le beurre fondu, les farines et la levure tamisées, le lait. Mélanger. Puis ajouter les canneberges et mélanger de nouveau.

Verser la préparation dans le moule de votre choix. Je trouve qu’un moule à savarin convient bien mais un moule à manqué fera aussi bien l’affaire !

Faire cuire le moelleux à 180°c pendant 35 à 40 minutes suivant votre four. 10 Laisser tiédir le gâteau avant de le démouler sur une grille jusqu’à complet refroidissement.

Au moment de servir, déposez sur vos parts une cuillère à café de caramel d'érable !

Caramel au sirop et d’Erable

2

Dans une petite casserole mettre le sucre et le sirop d’érable, ajouter une cuillère à soupe d’eau et faire chauffer sans mélanger.  Surveiller la cuisson car les ingrédients étant déjà très foncés il est difficile de se fier à la couleur comme pour un caramel traditionnel. (Perso, je me fie à mon odorat ;o))

Pendant ce temps faire chauffer la crème liquide et couper le beurre en petits dés. Normalement il reste encore quelques grains de sucre qui n’auront pas encore fondu. Retirer la casserole du feu et ajouter en deux ou trois fois la crème liquide. Mélanger. Puis ajouter les dés de beurre et la pincée de fleur de sel (facultatif)

Reporter le tout à ébullition et laisser frémir environ 2-3 minutes (voire un peu plus si vous la souhaitez avoir une sauce un peu plus épaisse).

Retirer du feu, mettre en pot. Laisser refroidir à température ambiante puis conserver au réfrigérateur.

J'ai adoré ce caramel et encore plus après l'avoir mis dans ce pichet en porcelaine qui me rappelle mon enfance. Je ne sais pas s'il est beau mais il a beaucoup de valeur pour moi et du coup je le trouve splendide ;o))

1 

NOTE :

Cette sauce est plutôt liquide au départ et s'épaissit en refroidissant. Si vous la souhaitez liquide, il vous suffira de l'allonger avec un peu de crème au moment de servir.

3

 Sources : Recettes librement inspirées par "Le Journal des Femmes"  pour le Moelleux, et le caramel  par "Eryn et Sa Folle Cuisine" 

 

 Merci Jacky, Merci Cathy je me suis "éclatée" à préprarer ce thème de 

ann_culino-version novembre 14

 

Feuilles d'Erable Bonne journée



Fin »