MIECHAMBO CUISINE

Velouté de Persil au Fenouil

Un petit potage printanier.

J'avais une botte de persil et un bulbe de fenouil. Une partie du persil a été utilisée pour faire un pesto (recette à venir) et le bulbe de fenouil réclamait des soins urgents. J'ai un peu fouiné par-ci par-là sur le net pour trouver quelques idées. C'est finalement sur le site 750g que j'ai trouvé mon bonheur.

Une idée originale et à la dégustation nous avons vraiment beaucoup aimé.

Du coup j'ai eu envie de vous en offrir une assiette pour  peut-être vous faire découvrir une nouvelle  façon d'utiliser le persil.

1

Pour  3  personnes

Préparation : 10 mn

Cuisson : 30 mn

1 fenouil

3

1 pomme de terre

1 botte de persil plat

2 échalotes

1 cube de bouillon de légumes ou de volaille

1 c à soupe d'huile d'olive 

Eau

Sel, poivre du moulin

1 c à soupe de mascarpone

Préparation

Émincer les échalotes, le persil .   

2

Découper le fenouil en lamelles.   

Faire revenir les échalotes émincées, la pomme de terre coupée en petits dés et le fenouil coupé en fines lamelles dans l'huile d'olive sans les dorer.   

Rajouter les feuilles de  persil, puis verser de l'eau jusqu'à hauteur des légumes.   

Dissoudre le cube de bouillon dans la préparation.   

Saler, poivrer.

Cuire jusqu'à ce que les légumes soient tendres, environ 20mn à la cocotte minute.   

Mixer au blender et rajouter la cuillère de mascarpone juste avant le service.

Conseils :

 - Vous pouvez remplacer le mascarpone par de la crème fraîche ou du fromage comme la vache qui rit par exemple.

 Nous l'avons dégusté chaud.  Je pense qu'il peut se servir aussi bien tiède ou froid et faire une excellente entrée estivale ou en mini verrine pour un apéritif.

Source : Site 750g

4

persil plat A bientôt


Gâteau de Chou-Fleur aux Fromages

Cette recette vient du blog Croquant, Fondant, Gourmand de ma copinaute Michèle. Je vais régulièrement humer les arômes qui se dégagent de sa cuisine et c’est aussi TRES souvent que je lui pique des recettes. Je n’ai jamais été déçue, bien au contraire !

Pour cette recette  elle-même est  allée «s’approvisionner» chez Carole – Alter Gusto -. Deux excellents blogs où je suis sûre de trouver des recettes testées et toujours très bien expliquées.

Ce gâteau de chou-fleur, très facile et rapide à faire est tout en délicatesse : les fromages se marient parfaitement avec le chou-fleur. Et le fait de le mettre cru dans la préparation lui donne une saveur toute particulière bien plus délicate que lorsqu'il est cuit au préalable. 

1 

Ingrédients :

- 300 g de fleurettes de chou-fleur crues

- 250 g de yaourt  

- 100 g de mascarpone

2

- 50 g de parmesan

- 40 g de Maïzena

- 2 œufs

- 1 c à s de ciboulette ciselée

- 80 g de feta

- Sel aromatisé méditerranéen la Provence de Natalie

- Poivre du moulin

- Piment d’Espelette

Préparation :

Préchauffer le four à 160° chaleur tournante.

Nettoyer et laver le chou-fleur et prélever 300 g de fleurettes (ne pas laisser trop de tige) et les sécher soigneusement.

Mixer les fleurettes jusqu’à l’obtention d’une « semoule » fine.

Dans une terrine verser  les yaourts, le mascarpone, la Maïzena, le parmesan et la ciboulette ciselée.

Saler, poivrer et mettre une pincée de piment d’Espelette.

Mélanger au fouet électrique pour obtenir un mélange homogène.

Incorporer le chou-fleur râpé et bien mélanger de nouveau.

Enfin ajouter  la feta coupée en dés.

Verser la pâte dans un moule à manqué beurré d’environ 20cm de diamètre.

Enfourner pendant 45 minutes dans le four préchauffé à 160°C chaleur tournante.

Attendre quelques minutes avant de démouler sur une grille puis renverser sur le plat de service.

Servir le gâteau bien chaud en accompagnement d’une viande ou d’un poisson. Ou simplement avec une salade de roquette.

3

Petits plus :

- On peut remplacer le yaourt et le mascarpone par du fromage blanc.

- Comme chez Michèle, nous avons trouvé ce gâteau encore meilleur le lendemain.

- Ces proportions conviennent pour 4 à 6 personnes et comme nous ne sommes que deux, il en est resté deux belles parts que j’ai congelées.

5

choufleurhumour1

Moelle de Bœuf, Réduction d'une Bordelaise

J'aime les os à moelle ! Ceci est une déclaration officielle ;o))

Quand il y en a dans un plat j'espère toujours être la seule à aimer. Mais il faut souvent que je partage :o((.  Jusqu'à maintenant chez moi il n'y en avait sur ma table que dans une daube par exemple et surtout le pot au feu. Mais là je voulais juste  cuisiner les os à moelle. J'avais vu une recette de F. Anton quelque part dans une émission culinaire et puis je ne l'ai plus retrouvée. Plusieurs recettes sur les blogs ont  fait tilt quand je les ai lues. Au même moment le magazine télé, qui publie chaque semaine une recette présentée par Alain Ducasse, a proposé

La  Moelle  de  Boeuf  accompagnée  d'une  Réduction  de  Bordelaise 

Une photo à tomber illustre cette recette bistronomique, de Thierry Dufroux du Bistrot Belhara à Paris. La lecture de la recette m'assure que c'est relativement facile à faire en l'adaptant un peu (très peu d'ailleurs !).

J’ai ajouté mon grain de sel, en  l’occurrence le sel Aromatisé Provençal de mon  partenaire la Provence de NATALIE.

Voilà comment j'ai fait tout un plat du fruit de mes cogitations !

2

Pour  3  personnes

9 os à moelle

4 échalotes « cuisse de poulet »

1 poignée de thym frais

3 gousses d’ail

½ litre de Bordeaux rouge

1 poignée de persil plat

½ cuillère à café de vinaigre de vin vieux

Huile d’olive (ou autre de votre choix)

Sel poivre

Sel aromatisé Provençal la Provence de Natalie

Des croûtons de pains (une vingtaine)

6 tranches de pains de campagne grillées

Préparation :

Préparer la réduction de Bordelaise :

Eplucher et ciseler finement les échalotes. Eplucher les gousses d’ail. Faire chauffer un peu d’huile dans une casserole.  Faire suer les échalotes avec l’ail et le thym. Ajouter ensuite le vin. Assaisonner avec du sel et un tour de moulin à poivre. Poser un couvercle sur la casserole et laisser mijoter à feu très doux jusqu’à ce que les échalotes soient fondantes et le jus très réduit (environ 2h).
Hacher le persil. Quand la réduction de bordelaise arrive à son terme ajouter le vinaigre et les 3/4 du persil haché. Réserver.

Mini Croûtons :

Couper des petits dés dans des tranches de pain. Il en faut une vingtaine. Les passer rapidement sous le gril pour les faire dorer - ou bien les faire dorer dans une poêle avec un filet d’huile - . Réserver.
Faire aussi griller deux tranches de pain par personne.
Préchauffer le four 220°.

1

.

Les Os à Moelle
Placer les os à moelle dans un plat en terre (ou autre plat allant au four). Si ils ne tiennent pas debout tout seuls les caler avec du gros sel. Je n’en ai pas eu besoin !

Saupoudrer  chaque os avec un peu de fleur de sel - J’ai mis du Sel Aromatisé Provençal - . Mettre au four et faire cuire 20mn.

Retirer le thym et les gousses d’ail de la bordelaise. Tenir au chaud.

.

Pour le service :

Mettre un peu de réduction de bordelaise au fond des assiettes, poser par-dessus 3 os à moelle, saupoudrer d’un peu de persil haché. Ajouter quelques mini croûtons de pain et une ou deux tranches de pain grillé. Servir le reste de la bordelaise en saucière.

3

4

 

BONNE SEMAINE

Posté par Chamborigaud à 17:50 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Mini-Moelleux cœur de cerise, façon Mon Chéri

En attendant le temps des cerises, je me suis inspirée d'une recette, tirée du livre Craquez pour les Moelleux, pour faire ces mini moelleux avec les moyens du bord, pour un goûter improvisé.

1

Mini-Moelleux cœur de cerise, façon Mon Chéri

4 

Préparation 10 mn

Cuisson : 5 à 7 mn

Ingrédients pour 18 mini-moelleux

100 g de chocolat noir

3

18 cerises à l’eau de vie

2 œufs entiers + 2 jaunes

50 g de farine

100g de sucre glace

100 g de beurre

Préparation :

Préchauffer le four à 210°(Th.7)

Dans une casserole au bain-marie, faire fondre le chocolat et le beurre en morceaux en remuant régulièrement.
On peut faire fondre aussi au micro ondes, bien entendu !

Dans un saladier battre les œufs entiers avec les jaunes. Ajouter la farine tamisée et fouetter énergiquement. Incorporer le sucre glace.

Ajouter la préparation au chocolat et lisser le tout pour obtenir une pâte homogène.

Répartir la préparation dans des mini moules et déposer une cerise au centre.

Enfourner et faire cuire 5 à 7 mn suivant votre four et les moules utilisés.
Démouler les moelleux dés la sortie du four.

J’ai choisi d’utiliser des mini moules à cannelés et je les ai fait cuire 9 mn.

2

Petits plus gourmands :

-          On peut remplacer une partie du chocolat par du Nutella. Soit 70 g de chocolat noir + 30 g de Nutella. Dans ce cas remplacer la cerise par une noisette.

-          Les plus gourmands pourront faire les moelleux dans des moules plus grands et ajouter une cuillère à café de Nutella supplémentaire avec la noisette avant de mettre au four.

-          On peut utiliser d’autres fruits secs : noix de pécan ou amandes par exemple.

7

5 

pause_cafe_2

6

Source  : "Craquez pour les moelleux"

 

Belle journée cerises1

 

Posté par Chamborigaud à 22:42 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Gratin de Morue aux Poireaux

Encore une recette que j'ai chipée sur un blog.
Cette fois c'est celui de Mémé Mounic, célèbre chroniqueuse de Flassans dans le Var. Etant moi-même varoise j'ai beaucoup de plaisir à lire ses billets relatant la vie de son village mais aussi beaucoup de souvenirs d'enfance. Elle a un vrai talent de conteuse notre Mounic ! Mais c'est aussi  une vraie Mémé Gâteaux pour ses petits-enfants qu'elle aime régaler avec des recettes simples et savoureuses sorties souvent de ses souvenirs d'enfance comme pour ce

Gratin  de  Morue  aux  Poireaux 

que sa grand-mère faisait à Noël pour le Gros Souper.

Je ne vais pas me casser la tête à vous recopier une recette classique revue et corrigée par mes soins. Je vais simplement faire un copié/collé de son texte aussi savoureux que son gratin !

Je laisse donc la plume (ou plutôt le clavier) à ma copine Mounic :

MARLUSSO   EI    POUORRE

3

1

 

 

Recette de Noël de ma chère mémé, qui nous la servait chaque année lors du "gros soupa", je fais ce plat de temps en temps, même si ce n'est pas Noël...

En premier, et c'est très important, il faut de la morue salée, que l'on voit sur les étals dans des caisses pleines de sel...

Pas de la morue de cirque, dans des poches en plastique!

On fait donc dessaler cette morue la veille, pour faire le plat le lendemain. On change l'eau plusieurs fois....

Puis l'on lave et trie les poireaux. La recette dit de ne mettre que les blancs, mais moi, je

2

mets aussi un peu du vert...

On coupe en rondelles (il faut au moins 6 poireaux) et on fait revenir à petit feu, dans un poêlon, avec de l'huile d'olive. Saler peu, poivrer.

Quand le poireau est cuit (mais pas roussi !) on saupoudre d'une cuillère à soupe de farine et d'un verre de lait.

Cuire quelques minutes, en remuant.

Dans une casserole d'eau froide, on met la morue et on porte à ébullition. On laisse pocher dix minutes hors du feu. La morue ne doit JAMAIS bouillir, sinon elle devient dure comme des "bannes" ! - (Cornes !)

Puis on ôte la peau et les arrêtes et on fait revenir la marlusse dans une poêle avec un peu d'huile d'olive...ça sent bon....

On met dans un plat à gratin les poireaux et la morue. On mélange, un peu de chapelure sur le dessus, un filet d'huile et au four à gratiner…

4

Notes perso :

J'ai fait tout bien comme Mounic le préconise. Et puis j'ai "pété un câble" et j'ai rajouté mon grain de sel (ou un grain de folie….. allez savoir !)

Donc j'ai rajouté une pincée de noix muscade râpée dans les poireaux et aussi une belle cuillère à soupe de crème et une petite cuillère à soupe de persillade. Ben oui……….j'ai osé ce crime de "lèse-mémé Mounic"! J'espère juste qu'elle restera quand même ma copinaute. ;o))

 Après ça on peut aller soit faire une sieste sous un pin en écoutant les cigales, soit aller danser.

Dans ce cas je vous propose d'aller tresser les cordelles

dansecordelles1

et puis de  faire une grande farandole

grandefarandole1

 Michèle

Posté par Chamborigaud à 18:42 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Salade de Roquette et Pommes de Terre, Carpaccio de Boeuf

 Le printemps s'installe tout doucement , il fait beau et tout d'un coup on a envie de plats plus légers, de salades, de crudités.

En attendant l'arrivée des courgettes, tomates, etc......une recette intermédiaire, une recette d'entre deux saisons !

Rapide à préparer cette salade fera un excellent repas pour le soir ou pour un premier pique-nique.

Salade  de  Roquette  et  Pommes de Terre,  Carpaccio  de  Boeuf

1 

Ingrédients:

- Tranches de Carpaccio de bœuf (compter 4 tranches par personne si elles sont grandes)

- Des pommes de terre cuites à l’eau et coupées en rondelles

- 20 cl de crème

- 2 cuillères à soupe de fromage blanc

2

- 1 échalote  émincée

- sel et poivre

- 25g de beurre

- Parmesan en copeaux

- Basilic

- Vinaigre balsamique

- Huile d’olive

- Roquette (ou autre salade au choix si vous n'aimez pas la roquette)

3

Préparation :

Faire revenir l’oignon et les pommes de terre en rondelles dans de l’huile d’olive pendant quelques minutes. Saler, poivrer.

Dans un récipient, battre la crème et le fromage blanc. Ajouter cette préparation aux  pommes de terre cuites. Bien mélanger et retirer du feu

Dans une poêle faire cuire les tranches de carpaccio 1 seconde de chaque côte dans un peu d’huile d’olive.

Faire une vinaigrette avec de l’huile d’olive, du vinaigre balsamique, sel et poivre plus une touche de basilic finement haché.

Présentation :

Dans chaque assiette mettre un peu de roquette assaisonnée de vinaigrette au balsamique. Puis poser dessus quelques tranches de pommes de terre à la crème, puis les tranches de carpaccio et enfin parsemer de copeaux de parmesan.

C'est tout ! C'est tout simple et merveilleusement savoureux. 

4

Il fait beau temps, aussi nous avons recommencé nos balades dans le très proche arrière pays de Nice et de Cannes. Il est encore trop tôt pour aller trainer nos baskets à la montagne. Le printemps est une saison de transition  : nous abandonnons un peu le bord de mer pour "écumer" les collines environnantes. Nous venons de faire une jolie balade entre Alpes Maritimes et Var. Suivez nous pour dévouvrir  tout d'abord :

Auribeau sur Siagne

Le calme le plus total du moins en cette saison. Nous avons rencontré deux personnes, pas un commerce ouvert.

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

 

Nous poursuivons notre balade en nous dirigeant vers Tanneron dans le Var, le pays du mimosa. Il n'y a pas grnad chose dans ce village mais nous aimons bien déjeuner dans un des deux restaurants, tous les deux font une cuisine régionale sans prétention mais savoureuse. Nous sommes allés après le repas faire une courte promenade à l'Eglise paroissiale de Peyregros.

C'est l'arrière de l'église qui est le plus intéressant. J'aime vraiment beaucoup ces bons vieux murs en pierres.

1

2

3

4

5

Un petit peu d'histoire !

Après l'ordonnance du Roi Louis Philippe du 28 avril 1835 détachant Tanneron de la commune de Callian, la petite Chapelle de Notre Dame de Peygros fût érigée en paroisse. Le Curé des Adrets y assurait alors le service paroissial et, c'est sous sa direction, qu'en 1835, a été agrandie la petite Chapelle qui fût alors dédiée à Saint Antoine de Padoue.

La population participa à sa construction, d'abord par une souscription volontaire, mais aussi, par des fournitures et matériaux qui étaient emmenés par charrette ou à bras.

On raconte que le dimanche, les gens qui venaient à la Messe et les enfants qui venaient au catéchisme y apportaient chacun leur pierre.

Les travaux s'échelonnèrent de 1839 à 1844.

6

7

Le clocher est muni de deux cloches qui furent acquises aux frais des habitants

7bis

8

9

10

Il restait encore quelques mimosas en fleurs ! Ce qui est assez rare en cette saison.

11

12

13

On prolonge la balade jusqu'à Montauroux sans  faire une halte à la verrerie pour éviter de me ruiner ;o))

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

Entre fleurs des villes et fleurs des champs, nous avons fait une bien jolie balade bucolique

abientotpalette fleurs

 

michele_pinceau



Fin »