Ce mois-ci le thème "gagnant" du site  culino versions c'est la courge ! Et de tout de suite je me suis sentie concernée ;o))

J'adore les changements de saison surtout quand ils se font en douceur comme entre l'été et l'automne. Quand on voit arriver sur les étals les légumes et fruits d'automne et qu'on bénéficie cependant de l'été indien. Pour continuer cette approche de l'automne je vous propose une recette facile et rapide qui va surprendre et régaler vos papilles.

4 

Ingrédients  pour 3 personnes :

2

1 potimarron

2 c à soupe de crème épaisse

Cumin

Sel et poivre

St-Jacques sans corail

Ail et persil hachés

Huile d’olive

                                                                            Quelques noisettes torréfiées et hachées

                                                                            Huile de noisettes du Moulin de Chanaz

3

Préparation :
Eplucher et faire cuire le potimarron à la vapeur ou dans de l’eau. Perso souvent je le lave  et le brosse bien puis je le fais cuire avec la peau (qui devient tendre à la cuisson)

Mettre le potimarron et la crème dans le blender et faire un velouté.
Ajouter l’assaisonnement, sel poivre et cumin (Quantité suivant le goût de chacun !)

Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans une poêle et faire revenir très rapidement les noix de St-Jacques. Ajouter la persillade, mélanger et retirer du feu immédiatement.

Dresser dans des coupelles. D’abord le velouté de potimarron, puis ajouter quelques noix de St-Jacques. Enfin parsemer de noisettes grossièrement concassées et terminer par un filet d’huile de noisettes.

Notre  avis :

- Facile et rapide à faire. Les saveurs sont très délicates.

- Vous pouvez remplacer le cumin par d’autres épices qui se marieront très bien avec le potimarron et les St Jacques tels que safran, gingembre, cannelle, etc…….Je n’ai pas encore testé avec d’autres épices mais ça ne saurait tarder ! 

3

Et maintenant la balade du jour.

 Cette fois c'est tout près de chez moi que je vais vous entrainer pour visiter le très beau village de La Turbie. Construit sur une falaise qui surplombe Monaco, avec une vue splendide sur la mer ...... quand il n'y a pas de brouillard.  ;o)) C'est une plaisanterie qui revient souvent dans la bouche des gens "de la Côte" en croisant les amis du village situé juste à quelques kms au-dessus de nos têtes : - "Alors quel temps fait-il  à La Turbie ? Il y a de la neige ........du brouillard ?"- Car c'est vrai que c'est presque notre station de sport d'hiver ! ;o)) Il n'est pas rare qu'en hiver il neige à La Turbie tandis qu'il pleut à peine au bord de mer.

 Pour illustrer mon propos quelques photos faites en toutes saisons et à de heures différentes.

Dans ce beau village au charme authentique, tout est réuni pour vous séduire : les panoramas les plus célèbres de la Riviera Française, un patrimoine historique et architectural riche et varié , de nombreux sentiers de randonnée aménagés, des loisirs sportifs variés, et le Parc Naturel de la Grande Corniche.

Au plus haut point de la Grande Corniche, sur l’ancienne Via Julia Augusta, sa position de promontoire a conféré à La Turbie un rôle stratégique depuis la nuit des temps et façonné sa destinée exceptionnelle.

1

2

Les Romains ont choisi ce lieu pour y ériger le monumental Trophée d'Auguste, à la gloire de l’Empereur. Les Comtes de Provence l’ont transformé en forteresse et les premiers hivernants de la Côte d’Azur en ont fait l’une de leur destinations préférées.

3

4

Si les siècles et l’histoire ont immanquablement transformé le village, ce dernier a gardé son caractère défensif.

 Le village est dominé par le Mont Agel (1000m d'altitude), sentinelle du ciel.

5

 En juillet 2012, la base aérienne 943 du Mont-Agel ferme ses portes. Visible de presque toute la Côte d’Azur, surmontée de deux coupoles qui accrochent le regard et restent mystérieuses pour beaucoup, c’est une installation militaire névralgique. Autour de cette pièce maîtresse du dispositif de surveillance du ciel, le Mont‑Agel est aussi une zone naturelle préservée, le site d’émission de Monte Carlo Radiodiffusion, un golf prestigieux et un lieu de promenade prisé des riverains. Extrémité sud de la ligne Maginot, son passé, de la préhistoire à nos jours, est riche d’événements et d’anecdotes – comme le tournage du film Les Chevaliers du ciel en 2004 –. Son statut de zone militaire interdite est conservé et les radars du Mont‑Agel veilleront encore longtemps sur le ciel de France.

Le monument le plus prestigieux du village  est le Trophée d'Auguste. Exemplaire unique par la taille et l’importance historique, il domine depuis 2000 ans la Méditerranée de façon majestueuse ! Il est une des merveilles du patrimoine architectural des Alpes-Maritimes à ne manquer sous aucun prétexte.

12

Le fond bleu de cette photo est vraiment la couleur du ciel ce jour là ! Comme quoi il arrive qu'il fasse un super beau temps à la Turbie ;o))

Il a été construit en -7, -6 avant Jésus-Christ, en l’honneur d’Octave Auguste. Cet Empereur Romain, fils adoptif de César, avait ramené sous la domination de Rome 45 tribus celto-ligures des Alpes qui refusaient de se soumettre.

Malgré les nombreuses destructions dont il a été victime au cours des siècles, l’édifice rénové au début du 20ème siècle, impressionne encore par ses dimensions. A l’origine, celles-ci sont incroyables : le monument fait plus de 35 m de côté et la statue d’Auguste repose à 49 m du sol !

13

A une époque il a servi de carrière et de nombreux blocs de pierre du Trophée ont été utilisés  pour  construire certaines maisons du village et l'Eglise St Michel.

La pierre de la Turbie est réputée pour sa solidité et sa blancheur. Lorsqu’elle est polie elle garde son éclatante blancheur au-delà des siècles, comme en témoignent le monument romain (1er siècle av. J.C.) et en bas, en Principauté de Monaco,

les façades du Musée Océanographique14b

et de la Cathédrale.14a Et bien d'autres monuments et immeubles de la région.

Au Moyen-Age le Trophée d’Auguste, transformé en forteresse,  et le village formaient un ensemble fortifié qui devint l’une des places fortes du Comté de Provence. Les portails de l’Ouest et de l’Est en protégeaient l’accès.

6

11

7

8

9

10

L’église Saint-Michel Construite entre 1764 et 1777 - Monument historique classé en 1938)

L’édifice, consacré à l’archange St Michel, est de style baroque niçois. Pour sa construction, la communauté turbiasque puisa dans les pierres du Trophée d’Auguste.

15a

Au faîte du clocher recouvert de tuiles vernissées, vous pourrez remarquer la balance qui se trouve sous la croix. Elle est sans doute là pour rappeler que Saint-Michel était aussi le " peseur des âmes ".

15b

 Un petit aperçu de l'intérieur de l'église

Chapelle des Ames du Purgatoire 

16 

 Chapelle Saint-Charles, offerte par Charles III de Monaco

21

22

20

Chapelle de la Pietà 

17

Un magnifique trompe-l'oeil typique des églises baroques

18

Nous continuons la balade à travers les ruelles et escaliers du village.

24

25

31

Des passages couverts

23

26

28 

Quelques détails d'architecture

27

30

29

32

Les éclairages commencent à s'allumer dans le village, il est temps de rentrer !

36

33

J'aurai sûrement l'occasion de vous reparler de ce beau village au passé chargé d'histoire.

Avant de nous quitter juste un petit aperçu de La Turbie sous la neige. Ces photos sont de mon amie Cristina, elles datent de février 2005........mais depuis il a encore neigé les hivers suivants ;o))

37 LA TURBIE fév 

39 LA TURBIE fév

Et pour finir la balade n'hésitez pas à faire une halte à la boulangerie-pâtisserie

La Boule de Neige

8 Avenue Général De Gaulle

- 06320 La Turbie -

Leur pain est excellent, leurs pâtisseries absolument délicieuses. Ils font les meilleures tartes au citron  du monde ! Mais oui !

bonne-journee-sous-bois