............  le Grand Nord…….de Nice !

.
Nous ne dérogeons pas à notre sacro sainte habitude : l’hiver les balades se font au bord de mer, l’été à la montagne. Et si possible en semaine pendant que tout le monde (ou presque) travaille. Sauvages, nous ? Boffffff, juste un peu !
C’est vrai, nous vivons souvent à contre courant, mais ce n’est un problème que pour les autres, nous,  nous l’assumons complètement. ;o))

Donc nous voilà partis, lundi dernier, le matin de bonne heure…….9 h 30 ……c’est très tôt pour nous.
Car en plus d’être sauvages nous sommes des paresseux. Vous ne le saviez pas ? Ah bon !

.
1St_MartinEn route pour St Martin Vésubie – la Suisse niçoise – qui se trouve à environ 1 heure de route de Nice, si on ne s’arrête pas sur le trajet.
Nous si, bien sûr nous nous arrêtons : pour un café, pour faire quelques photos et parfois pour faire un petit détour……. La liberté, quoi !
Nous voilà donc arrivés à St Martin pour une courte balade à travers le village, un petit café sur la place, l’achat d’un pain artisanal et deux parts de tarte « maison » juste en face.  Juste le temps de s’acclimater au grand air des cimes encore bien froid, la polaire était la bienvenue….. bien fermée jusqu’en haut et les mains dans les poches. Boudiou qu’il faisait froid !

Mais pas question de reculer si près du but, nous étions là pour aller4mdf jusqu’à la Madone de Fenestre que je vous ai déjà fait visiter ici et .  Malgré le froid nous avons trouvé un petit coin abrité pour faire un pique nique……pas très long, pas envie de rester à se prélasser ……. Y’avait même pas assez de soleil pour ça :o((


Mais le but n’était pas de bronzer mais de faire des photos des premières fleurs et, qui sait,  apercevoir des marmottes et des chamois comme ici.
Rien, les bestioles n’étaient pas au rendez-vous et les fleurs sont très en retard par rapport aux autres années (voir ici à la même période).

Il faut dire que cette année il y a eu vraiment beaucoup de neige et la fonte n’est pas vraiment finie. Il y avait encore de la neige sur le bord de la route et comme vous pouvez le voir il en reste encore sur les cimes.

.
2_mdf

3mdf

5mdf

Les trolles sortent à peine,  en revanche les rhododendrons sont en boutons. Ca sera pour la prochaine balade.

Cependant en Juin 2004 elles étaient comme ça :

trolles Trolles

Rhododendrons  Trolles_et_rhododendrons

                                                            
Cette fois j’ai seulement vu des pensées jaunes 12,

Quelques Gentianes de Koch

1920,

des primevères ou  coucous des bois 11

De très belles fleurs toutes simples 13. Je pense qu'il s'agit d'anémones du Mont Baldo mais je n'en suis pas vraiment sûre ! 14.Si parmi vous quelqu'un a des connaissances en botanique et peut m'aider à nommer certaines fleurs que je prends tant de plaisir à photographier, n'hésitez pas à m'écrire!

.
Celles-ci ressemblent à des orchidées qu’on trouve dans le Mercantour,

910

mais je n’en suis pas bien sûre non plus.

.
"N'oublions pas".....les timides myosotis7 et quelques autres belles plantes dont je ne connais pas le nom, une fois encore........ mais je cherche !

8

1516

1718

Nous n’avons pas trainé trop longtemps et sommes redescendus assez rapidement pour retrouver avec plaisir la chaleur et le soleil. Ben oui, là haut c’était l’hiver pour nous, donc trop tôt !

.
Nous avons fait un halte cependant pour observer ce vallon, 21adevenu cet hiver le couloir d’une énorme avalanche. Un décor d’apocalypse, nous n’avions jamais vu ça. La neige est partie du sommet en arrachant tout sur son passage, 21b

23

24

La cascade qui se trouve vers le haut du névé commence à réapparaitre

26

En butant contre le versant en face l'avanche a pris un grand virage à droite. Mais le souffle, probablement, a déraciné sur 20 mètres au moins tous les arbres qui se trouvaient en bas du versant  et ils se sont effondrés en éventail.

.

30b

La coulée de neige a buté contre le versant en face où se trouve la route et à pris un grand virage pour suivre la vallée.

30a

28

D'énormes cavités dans la glace font penser à des grottes (la rivière passe sous le névé)

32

Les arbres emportés comme des fétus de paille.

29

25

Une consolation : nous ne manquerons pas d'eau cette année !

.6mdf

34

Et que faire pour le diner et se remettre de ce froid "polaire" ?

Deux idées toutes simples et savoureuses.

;
Tout d'abord une 
fougasse aux sardines et au citron

(Source : Cuisine TV)

.;

1

Temps de cuisson : 20 minutes
Temps de préparation : 10 à 15 minutes + 30 minutes de repos pour la pâte

  Ingrédients pour 4 personnes (2 fougasses):

400 g de pâte à pain
2 c.s d’huile d’olive

Pour la garniture :
2 boîtes de sardines sans arête

1 gros citron jaune

Des olives noires dénoyautées
4 branches d’aneth  Pas mis ....nous n'aimons pas !
Sel,   Poivre
Un peu de gruyère râpé

;
;

3

;

;.

Préparation

  • Mélanger sur le plan de travail la pâte et l'huile d’olive  jusqu'à ce que l'huile soit incorporée. Faire une boule, la mettre dans une terrine et la couvrir  avec un torchon. Laisser poser 30 minutes.

  • Presser le citron

  • Préparer la garniture en mélangeant les sardines égouttées, l'aneth haché, les olives noires  hachées et le jus  de citron. Mélanger à la fourchette, saler et poivrer.

  • Préchauffer le four à 200°C (th 6/7).

  • Diviser la pâte en quatre, étaler des rectangles de même taille. Sur deux répartir la garniture, puis couvrir avec la pâte restante, parsemer sur le dessus des fougasses un peu de gruyère râpé et appuyer un peu du plat de la main pour coller un peu.

  • Poser les fougasses sur la plaque du four. Faire des incisions au centre des fougasses de manière à faire comme les nervures d'une feuille, écarter un peu pour agrandir les fentes. Faire cuire environ 20 minutes.

  • A déguster chaud  ou tiède avec une salade verte à l’huile d’olive et citron.
      A l’apéritif avec un bon vin blanc bien frais
      Ou les emporter  en pique nique !

Confidences : c'est rapide à faire et vraiment excellent. Nous avons été surpris par la délicatesse des saveurs.

.;

2

;
;
.

Cobbler aux cerises

.
.

1

(Inspiré d'une recette de Ôdélices)

Pour un plat à tarte de 26 cm de diamètre.(Je l'ai fait dans des plats à gratin individuels)

Pour 6 personnes
Préparation : 20 min
Cuisson : 30 min

Ingrédients

Pour la garniture
400 g de cerises
10 g de sucre
1 cuillère à soupe de farine
Confiture de cerises noires (facultatif) – Fantaisie personnelle pour finir un pot de confiture !

Pour la pâte :
125 g de farine
60 g de beurre mou
80 g de sucre
1 blanc d’œuf
6 cl de lait d’épeautre ou de vache
1 cuillère à café rase de levure chimique

Préparation

1. Dénoyauter les cerises.
Les saupoudrer de sucre et de farine, mélanger et verser dans un plat à tarte légèrement beurré. Etaler par-dessus de la confiture de cerises noires (facultatif)
2. Pour préparer la pâte, mélanger la farine, le beurre mou et la levure ensemble jusqu’à ne plus voir aucun morceau de beurre.
3. Ajouter le sucre, mélanger à la spatule, puis ajouter le blanc d’œuf monté en neige. (Je précise cependant que dans  la recette de Marie Laure, le blanc d’œuf n’est pas monté en neige, c’est une idée perso ! A vous de voir !) 
Puis incorporer progressivement le lait
4. Déposer par cuillerées ce mélange sur les cerises en aplatissant légèrement les monticules de pâte.
5. Enfourner dans le four préchauffé à 180°C pour 30 à 35 min.

.
Confidences :

- Nous l’avons dégusté froid.

- Nous avons beaucoup aimé la légèreté de ce dessert et apprécié la présence de la confiture de cerises noires.

2

Cerises_bisous

.