Une idée vue l'an dernier sur le blog de VEB - Cuisine de Leyre et d'Ailleurs - et celui de ma copinaute la Nonna (La tambouille de la Nonna). J'ai été conquise dès la lecture et il se trouve que ce jour-là j'avais une grosse grappe de raisin-framboise. Vous savez celui qu'on ne trouve plus en France depuis une interdiction datant de 1935 car ce délicieux raisin soi-disant rendait fou.

Ce cépage a été prohibé en 1935 ainsi que les cinq autres du même groupe : le clinton, l'herbemont, le jacquez, lenoah et l'othello. L'interdiction a été décrétée par le ministre sénateur radical de la Haute-Marne Émile Cassez. À l'époque il s'agissait d'enrayer la surproduction de vin dans le pays, et on prétexta leur "goût détestable" pour passer à la trappe toute une série de cépages. L'interdiction du commerce et de la plantation de ces cépages a été levée avec l'abrogation des décrets liés en2003.

En revanche il n'a jamais été interdit en Italie et je ne pense pas que les Italiens soient devenus plus fous que nous !

Je vous donne la recette et après je vous raconte l'histoire du Raisin-Framboise français.

GELÉE DE RAISINS A LAVANDE pour VEB

GELEE DE RAISIN-FRAMBOISE OU GELEE DE RAISIN MUSCAT NOIR ET FRAMBOISES pour moi

11

La première fois je l'ai faite comme dit plus haut avec du raisin-framboise. C'était tellement bon et j'en avais fait si peu avec ma grosse grappe que je me suis précipitée en Italie pour en racheter...........trop tard, la saison était finie. Je me suis consolée en achetant du raisin muscat noir que j'ai mélangé à des framboises que j'avais au congel (mélange en parts égales). C'était bon et même très bon mais la saveur n'était pas aussi délicate que celle du raisin-framboise. Alors cette année je ne vais pas attendre le dernier moment pour me mettre à faire de la gelée.

 On part avec au minimum 1,5 kg  de raisin et je laisse la parole à VEB qui va vous donner la marche à suivre

Laver le raisin, l’égrener puis le mettre dans une casserole en le couvrant à moitié d’eau (400g d’eau). Laisser les grains éclater environ 5 minutes. Retirer du feu et laisser le jus couler à travers une passoire soit en pressant à l’aide d’une fourchette soit en laissant le jus s’écouler tout seul comme un grand (je les écrase avec la fourchette, pour obtenir un jus plus abondant).

En bleu mes changements personnels

Peser puis mettre le  sucre blanc ou sucre spécial gelée.

 Exemple : pour 500 g de jus mettre 500 g de sucre. (J'en mets  moins :  soit 420g pour 500g de jus)

Porter à ébullition, de grosses bulles se forment et là, compter 20 minutes à partir de l’ébullition et vérifier le degré de cuisson de la gelée en versant une goutte dans une assiette. Attendre quelques secondes, si elle s’étale, poursuivre  la cuisson pendant 5 minutes et refaire le test.

Peu importe si le raisin est avec des pépins ou pas, puisque qu’on  va extraire le jus.

On peut mettre les pépins de raisin dans une mousseline, on noue et on met dans le jus de raisin (les pépins contenant de la pectine, ça va aider à faire figer la gelée) facultatif, je ne l’ai pas fait.

Pendant ce temps, vous aurez lavé les pots que vous aurez laissé sécher à l’air libre sur un torchon fraîchement repassé.

Répartir la gelée dans les pots, bien les remplir, les visser et les poser côté couvercle le temps que le mélange refroidisse ou comme c’est une gelée ne fermer les bocaux que lorsque la gelée aura pris et aura bien refroidi. Et comme toujours à consommer sans modération.

PS: Si on opte pour le confisuc, la cuisson intervient  5 minutes après l’ébullition.

2

Notes de VEB :

Pour un kilo de raisin on va obtenir environ 500 g de jus donc on rajoute la même quantité de sucre – quelques fleurs de lavande trois ou 4 pas plus sinon le goût de la lavande va masquer celui du raisin.

Vous allez obtenir une gelée fine au parfum de garrigues qui transportera vos papilles cet hiver lorsque vous la consommerez.

1

Mon Avis :

Je n'ai pas mis de lavande. Et encore une fois je vous recommande d'utiliser du raisin-framboise ........si vous en trouvez !

J'ai un peu diminué les doses de sucre : pour 2 kg de jus de raisin j'ai mis 1kg700 de sucre spécial gelée. 

4

5

 La petite histoire du Raisin-Framboise

Autrefois, nous avions sous nos tonnelles et à flanc de côteaux de nos  collines un fruit délicieux. On l’appelait le raisin framboise (Noha ou Clinton), appelé aussi par nos cousins transalpins : Uva Fragola. Ce raisin dont la peau avait le goût de framboise, avec lequel on faisait aussi du vin, un apéritif appelé Velouté de Framboise, mais aussi un eau de vie superbe et de la confiture fut interdit par l’Etat Français.Le prétexte était que sa consommation rendait fou.

Or, il n’existe aucune communication médicale ou scientifique prouvant de tel fait. Par contre le sénateur et le député qui déposèrent le projet de loi visant à interdire ce cépage avaient de gros intérêts dans la culture et le commerce du vin en Algérie. En fait le raisin framboise récolté à pleine maturité, concurrençait  les vins d’Algérie (alors Française), pour le coupage des vins du midi. Il monte rapidement en alcool sans chaptalisation au sucre de betterave. L’état Français envoya donc ses pandores dans nos collines et nos campagnes afin d’éradiquer le cépage maudit.

Mais notre peuple est malin,  il est doté d’un esprit de résistance, ainsi ils  furent plusieurs à dissimuler et à bouturer ce cépage délicieux. Ainsi, sur les collines de notre pays subsiste encore la vigne de raisin framboise.

Si vous avez dans vos relations quelques vieilles familles niçoises (ou cévenoles) qui ont participé à cet acte de résistance et que vous disposez d’un bout de terrain,  n’hésitez pas, plantez vous aussi une treille de raisin framboise. Vous aurez ainsi le plaisir d’avoir une belle treille mais aussi des plaisirs gustatifs sans pareils !

En Cévennes beaucoup de propriétés ont encore une belle treille devant leur porte. Une «tolérance» leur a toujours permis de fabriquer quelques litres de vin pour chaque  famille. J’ai eu le plaisir d’en boire au temps où je passais mes vacances en pays Camisard. Ce vin, appelé là-bas le Clinton, n’est pas un grand vin certes, certains le nomment même « piquette » ;o)). Moi je lui ai trouvé un super bon goût de raisin et de framboise…….un délice !!

6

raisins 1Miechambo