Pour ce mois de février Cathy du site Culino Versions nous propose de faire des recettes représentatives de la Chandeleur. J'ai hésité, tergiversé : Crêpes ou pas crêpes ? Pas crêpes finalement car je pense qu'il y en aura de toutes sortes. Des beignets alors ? Oui, pourquoi pas ? Mais je n'ai pas trouvé mon bonheur et les très fameuses "oreillettes" d'ici figurement déjà dans mon blog. Bon alors qu'est-ce qu'on fait ? Illumination tout d'un coup : pourquoi pas des navettes de St Victor, spécialité phocéenne qui a fait les joies de mon enfance marseillaise et ensuite de tous mes séjours à Marseille. J'ai trouvé deux recettes chez deux "cuisiniers- blogueurs" provençaux émérites : Michèle (Croquant, Fondant, Gourmand) et Jupiter (La Cachina). j'ai surtout suivi la recette de Michèle et je me suis inspirée de la mise en forme de Jupi.

1

Juste pour le plaisir une petite histoire

LA CHANDELEUR

La Chandeleur, une tradition chaleureuse et conviviale

Dans l'esprit de tout le monde, c'est la fête de la crêpe.
Mais qui aujourd'hui connaît l'origine de cette fête bien sympathique?

Chandeleur vient précisément de candela - la chandelle - reprise dans l'expression Festa candelarum, fête des chandelles. Car dans les églises, les torches sont remplacées par des chandelles bénies que l'on conserve allumées, autant pour signifier la lumière que pour éloigner le malin, les orages, la mort, etc… et invoquer les bons augures à veiller sur les semailles d'hiver qui produiront les bonnes moissons de l'été prochain.

Les cierges bénis sont emportés dans les foyers pour les protéger. La fête de la Chandeleur est liée à la LUMIERE. Mais aussi à la PURIFICATION, la FECONDITE, la PROSPERITE, toujours très proches dans les croyances et traditions. Tous ces symboles se retrouvent aujourd'hui dans cet emblème de la Chandeleur qu'est la crêpe

navettes1

TRADITION  PARTICULIERE  A  MARSEILLE

Si vous passez à Marseille le jour de la Chandeleur, il faut vous arrêter au Four des Navettes au 136, rue Sainte à Saint Victor où Jean-Claude Imbert perpétue une tradition vieille de 200 ans.

L'origine de ce biscuit est depuis toujours associée aux fêtes de la chandeleur célébrées en l'Abbaye Saint Victor toute proche. Imaginons-nous vers la fin du XIIIe siècle quand la statue d'une vierge s'échoua vers les bords du lacydon **. Elle était en bois polychrome, sa robe verte était salie, meurtrie par la patine. Elle portait une couronne d'or.

**C'est là, sur le Lacydon qui n'était à l'époque qu'une profonde calanque, que la ville est née il y a 26 siècles.

Il n'en fallut pas plus pour que le petit peuple des artisans Marseillais voie là une marque du destin et un signe de protection. Elle fut, selon les uns, Notre Dame du feu Nouveau, selon les autres, la Vierge Protectrice des Gens de mer.

Certains disent aussi que la navette symbolise la barque qui amena les Saintes sur la côte de Provence aux Saintes Marie de la mer. Pour rappeler cette histoire, Monsieur Aveyrous, fondateur du célèbre Four en 1781, eut l'idée de donner à son délicieux biscuit la forme d'une barquette.

 Mes Navettes ne sont pas bénites .........mais elles sont délicieuses, quand même ;o)) Et elles méritent bien de participer   à  culino versions de Février.

Navettes de St Victor

2a

Pour une soixantaine de biscuits, beaucoup moins pour moi, je pense que je les ai faites plus grosses.

- 550 g de farine

- 200 g de sucre glace

- 75 g de beurre mou (j'ai préféré mettre moitié huile d'olive douce, moitié beurre)

- 3 œufs

- 50 ml d'eau de fleur d'oranger (Pour moi 2 cuillères à soupe)

- 1 pincée de sel

3a

Préparation :

Préchauffage du four à 180° (chaleur statique)

•          Mélanger dans le bol du robot la farine, le sucre et le sel.

•          Faire une fontaine dans laquelle on dépose les œufs, l'eau de fleur d'oranger et le beurre très mou en parcelles (ou l'huile).

•          Mélanger rapidement jusqu'à l'obtention d'une pâte ferme.

•          Former une boule, couvrir et mettre au réfrigérateur pendant 1 heure au moins.

•          Lorsqu' elle s'est bien raffermie, prendre un morceau de pâte et en faire un boudin d'environ 1,5 cm de diamètre.

•          Partager en petits tronçons de 5 cm de long.

•          Pincer les 2 extrémités et fendre l'intérieur avec la pointe d'un couteau bien tranchant.

•          Déposer les biscuits sur la plaque du four, couvrir et laisser reposer pendant 2 heures.

•          Enfourner pendant 15 minutes environ.

•          Les biscuits doivent rester pâles.

•          Vous pourrez les conserver dans une boîte en métal bien fermée.

 Pour la mise en forme voici la méthode de Jupiter

Partager la pâte  en morceaux et les rouler  afin de faire des boudins 1/2 centimètre de diamètre environ.  (Les couper à la longueur désirée (environ 5 cm), les rapprocher tout bêtement et les pincer à chaque extrémité (en forme de Pointu, barque de pêcheur marseillais)

Déposer les navettes sur une plaque à patisserie recouverte de papier cuisson. Cette pâte  gonfle très très peu  à la cuisson, vous pouvez donc les disposer assez proches l'une de l'autre

Enfourner à mi- hauteur pendant 15 minutes environ, en surveillant attentivement pour éviter le brunissement,  le dessus ne doit pas prendre quasiment de couleur, surveiller le dessous aussi qui ne brunit que très  légèrement.

4a

 Et au dessus de St Victor qu'y -a-t-il ? La Bonne Mère bien sûr !

Ce jour là pour aller visiter N.D de la Garde nous avons joué les touristes jusqu'au bout et nous sommes montés avec le petits train. Quand j'étais enfant nous montions avec le funiculaire hydraulique ou à pieds. Nostalgie !

Dés l'arrivée à Marseille, on la voit. Par exemple depuis le parvis de la gare St Charles

1

N.D de la Garde  construite par l'architecte Henri Espérandieu est de  style romano-byzantin. elle a été consacrée le 5 juin 1864. Elle remplace une chapelle du même nom édifiée en 1214 et reconstruite au XVe siècle.

Elle est construite sur un piton calcaire de 149 mètres d'altitude et est  surélevée de 13 mètres grâce aux murs et soubassements d'un ancien fort. La colline Notre-Dame-de-la-Garde constitue un site classé depuis 1917.

2

Une vue admirable à 360° s'étend à nos pieds

3

Le fort St Jean à l'entrée du vieux Port

4

6

La Joliette et au centre la Cathédrale la Major, une autre merveille architecturale

7

 

8

L'archipel du Frioul,  situé environ à 4 km au large de Marseille, est constitué de quatre îles, l'ensemble atteignant 200 ha.

Les Îles :

  • Pomègues au sud
  • Ratonneau au nord
  • If à l'est des deux îles principales
  • l'Îlot Tiboulen du Frioul à l'ouest de Ratonneau constituent un des 111 quartiers de Marseille rattaché au 7e arrondissement.

10

Au premier plan If et son fameux  château, derrière la digue Berry qui relie Pomègues et Ratonneau

11

12

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13

14

 

15

Au sommet d'un clocher carré de 41 mètres de haut surmonté lui-même d'une sorte de tour de 12,5 mètres qui lui sert de piédestal, se dresse une statue monumentale de 11,2 mètres de la Vierge à l'Enfant réalisée en cuivre doré à la feuille.

16

 

17

Beffroi, campanile et statue de la Vierge à l’enfant

18

Quelques chiffres :

20

19

On continue la visite à l'intérieur de la basilique

21

22

23

Devenue un symbole de la ville de Marseille, Notre-Dame de la Garde est depuis le Moyen-âge considérée comme la gardienne des marins et des pêcheurs. Et un peu partout dans la nef on trouve de nombreux ex votos

24

 

25

28

29

30

Le choeur et la Vierge d'argent31a

Quelques détails de la décoration "exhubérante"

31

32

 

33

34

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

36

On continue la visite extérieure en s'attardant sur la Pietà qui se trouve sur le parvis. J'ai toujours été fascinée par cette sculpture.

37

38

39

40

41

44

45

47

Éperon de l'ancien fort

49

La pierre utilisée pour la construction, notamment celle de couleur verte en provenance des environs de Florence, s’étant révélée sensible à la corrosion atmosphérique, il a été nécessaire d’entreprendre de 2001 à 2008 une longue et minutieuse restauration.

48

50

51

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernier coup d'oeil à la vue sublime depuis la colline.

Toujours la Joliette et l'invitation au voyage avec les bateaux qui partent pour la Corse ou l'Afrique du Nord.....c'est probablement sur ces quais que Marius venait rêver à des pays lointains ;o))

55

54

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Major qui fera l'objet d'un autre reportage un des ces jours !

53

Oh Bonne Mère.....la voilà encore sous toutes les coutures !

42

 

43

 

58

59

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

57

60

61

 Bonne  journée !