Encore une recette que j'ai chipée sur un blog.
Cette fois c'est celui de Mémé Mounic, célèbre chroniqueuse de Flassans dans le Var. Etant moi-même varoise j'ai beaucoup de plaisir à lire ses billets relatant la vie de son village mais aussi beaucoup de souvenirs d'enfance. Elle a un vrai talent de conteuse notre Mounic ! Mais c'est aussi  une vraie Mémé Gâteaux pour ses petits-enfants qu'elle aime régaler avec des recettes simples et savoureuses sorties souvent de ses souvenirs d'enfance comme pour ce

Gratin  de  Morue  aux  Poireaux 

que sa grand-mère faisait à Noël pour le Gros Souper.

Je ne vais pas me casser la tête à vous recopier une recette classique revue et corrigée par mes soins. Je vais simplement faire un copié/collé de son texte aussi savoureux que son gratin !

Je laisse donc la plume (ou plutôt le clavier) à ma copine Mounic :

MARLUSSO   EI    POUORRE

3

1

 

 

Recette de Noël de ma chère mémé, qui nous la servait chaque année lors du "gros soupa", je fais ce plat de temps en temps, même si ce n'est pas Noël...

En premier, et c'est très important, il faut de la morue salée, que l'on voit sur les étals dans des caisses pleines de sel...

Pas de la morue de cirque, dans des poches en plastique!

On fait donc dessaler cette morue la veille, pour faire le plat le lendemain. On change l'eau plusieurs fois....

Puis l'on lave et trie les poireaux. La recette dit de ne mettre que les blancs, mais moi, je

2

mets aussi un peu du vert...

On coupe en rondelles (il faut au moins 6 poireaux) et on fait revenir à petit feu, dans un poêlon, avec de l'huile d'olive. Saler peu, poivrer.

Quand le poireau est cuit (mais pas roussi !) on saupoudre d'une cuillère à soupe de farine et d'un verre de lait.

Cuire quelques minutes, en remuant.

Dans une casserole d'eau froide, on met la morue et on porte à ébullition. On laisse pocher dix minutes hors du feu. La morue ne doit JAMAIS bouillir, sinon elle devient dure comme des "bannes" ! - (Cornes !)

Puis on ôte la peau et les arrêtes et on fait revenir la marlusse dans une poêle avec un peu d'huile d'olive...ça sent bon....

On met dans un plat à gratin les poireaux et la morue. On mélange, un peu de chapelure sur le dessus, un filet d'huile et au four à gratiner…

4

Notes perso :

J'ai fait tout bien comme Mounic le préconise. Et puis j'ai "pété un câble" et j'ai rajouté mon grain de sel (ou un grain de folie….. allez savoir !)

Donc j'ai rajouté une pincée de noix muscade râpée dans les poireaux et aussi une belle cuillère à soupe de crème et une petite cuillère à soupe de persillade. Ben oui……….j'ai osé ce crime de "lèse-mémé Mounic"! J'espère juste qu'elle restera quand même ma copinaute. ;o))

 Après ça on peut aller soit faire une sieste sous un pin en écoutant les cigales, soit aller danser.

Dans ce cas je vous propose d'aller tresser les cordelles

dansecordelles1

et puis de  faire une grande farandole

grandefarandole1

 Michèle