........... j'ai entendu quelques cris d'horreur et vu quelques yeux se révulser ! Si, si  !

Du poulpe cru........mais elle a capoté la Michèle, l'a perdu la boussole !!

 Et j'ai même entendu quelques personnes qui sont suceptibles de venir diner à la maison, dire :

- "C'est fini, plus jamais nous n'irons manger chez ces sauvages, fous furieux" !

Hé ben tant pis pour vous, parce que c'est "superlicieusement" bon, hyper facile à faire et très joli  en plus.

Bon alors, pour le cas où il resterait encore encore quelques lecteurs je vais donner la recette et, qui sait, je vais peut-être faire des émules !

9poulpe 

puresaveurs

Pour  2 personnes

Cuisson : 60 min env. à la casserole (30 mn à la cocotte minute pour un poulpe de 1kg)
Préparation : 30 min
Repos : 24 heures

Le carpaccio de poulpe est un plat léger, qui fait une entrée à la présentation  raffinée et aux saveurs délicates.
Il ne faut pas se laisser impressionner par la préparation qui à bien y regarder de près n’est pas difficile du tout à faire.
Il est important de le préparer 24h à l’avance et le laisser refroidir au frigo. Pour  pouvoir ensuite le couper en tranches très fines, je l’ai mis une petite heure au congel, puis je l’ai coupé à la trancheuse électrique.
On obtient de jolies tranches colorées qu’on assaisonnera avec de l’huile d’olive de  bonne qualité, du jus de citron, sel, poivre, ail et persil hachés.

5

 Ingrédients
1,2 kg de poulpe frais ce qui fera environ 800g une fois cuit et pressé6
2 feuilles de laurier
1 carotte
1 oignon
6 baies de genièvre
6 grains de poivre
3 clous de girofle
1côte de céleri
Pour l’assaisonnement :
1 ou 2 gousses d’ail hachées
1 jus de citron
Poivre du moulin
Sel
Huile d’olive
2 cuillères à soupe de persil haché

■ Préparation

Pour préparer le poulpe procéder ainsi :
D’abord le nettoyer (ou le faire faire par votre poissonnier). Pour cela enlever le "bec de perroquet", les yeux et vider le sac. Rincer soigneusement le poulpe à l’eau claire.
Si le poulpe est très gros il faut le « battre » pour attendrir les chairs ou mieux le faire congeler et les chairs seront moelleuses à souhait !

Mettre de l’eau à chauffer dans une marmite, ajouter la carotte pelée, l’oignon épluché et coupé en quatre, la côte de céleri coupée en tronçons, les feuilles de laurier, le sel,   puis ajouter les baies de genièvre, les grains de poivre et les clous de girofle. Perso je les mets dans une boule à épices (qu’on peut tout simplement remplacer par une boule à thé ou les nouer dans un petit morceau de tissu). Porter le court bouillon à ébullition.
1Dés que l’eau bout tenir le poulpe par la calotte et tremper rapidement les tentacules dans l’eau bouillante  4 ou 5 fois. Ce procédé a pour but de faire "frisotter" les tentacules pour une plus jolie présentation.
Après cela plonger entièrement le poulpe dans le court bouillon et le laisser cuire environ 1 heure.
Il doit être cuit mais les chairs doivent rester assez fermes. Vérifier la cuisson avec une fourchette, elle doit pouvoir pénétrer facilement la chair.
Quand il est cuit à point l’égoutter et le laisser tiédir. Ensuite le couper en 4 ou 5 morceaux (suivant la grosseur de la « bête »), dans le sens de la longueur.

.
Maintenant on prépare le récipient dans lequel on va lui donner une forme cylindrique.2


C’est tout simplement une bouteille d’eau en plastique. Si le poulpe n’est pas trop important une bouteille d’un demi-litre suffit amplement.
Couper le sommet (le goulot) de la bouteille pour obtenir un cylindre. Y mettre les morceaux de poulpe de manière harmonieuse : enrouler les tentacules vers l’intérieur, pour qu’une fois pressé ça fasse de jolis dessins sur les tranches !
Piquer le  fond de la bouteille avec une grosse aiguille (genre aiguille à brider par exemple). Ces trous permettront de bien égoutter le poulpe et ainsi de souder l’ensemble. Poser la bouteille sur un plat et bien presser le poulpe avec un pilon (ou ce que vous voulez qui sera un peu plus petit que le diamètre de la bouteille).3
Couper le reste de la bouteille en languettes dans le sens vertical et replier ces lamelles les unes sur les autres vers le centre  de la bouteille, bien serrées pour faire une sorte de couvercle. 4Puis serrer fortement et fermer le tout avec un film alimentaire. Poser un poids sur la bouteille (j’ai mis un gros galet !........pour une fois on est contents de ne pas avoir de plages de sable dans le coin !!;o))
Ainsi pressée et « empaquetée »,  mettre la bouteille droite dans la partie la plus froide du frigo pendant au moins 24 heures.
Comme dit plus haut j’ai transféré la bouteille (sans le galet !) dans le congel pendant une petite heure.
 Au moment de servir découper délicatement la bouteille de plastique et extraire le bloc de poulpe qui doit être bien soudé et en un seul morceau.
Le couper soit avec un couteau bien affûté, soit avec une trancheuse en fines  tranches comme pour un saucisson.
Préparer l’assaisonnement :
Emulsionner l’huile d’olive avec le sel, le poivre, le jus de citron et l’ail pressé.
Disposer les tranches de poulpe sur un joli plat de service. Parsemer de persil haché et arroser d’un peu de sauce. Servir le reste à  part en saucière.

 8

Une préparation et une  présentation originales, un plat à déguster sous la tonnelle ou au bord de la piscine accompagné d’un vin blanc léger et bien frais.

Source GialloZafferano

 7

Comme cette recette a été prise sur un site de cuisine italienne, j'ai très envie d'illustrer mon billet avec quelques paysages italiens. Je n'ai pas partagé grand chose avec vous de notre voyage en Campanie, juste une petite balade sur la côte Amalfitaine ici. Aussi aujourd'hui je vais vous emmener à Naples. Prenez de bonnes chaussures de marche car nous avons passé 4 jours à parcourir les rues de cette ville.........à pieds. Après ces 4 jours nous étions fourbus, les jambes en compote, les oreilles encore pire. Aussi, même si j'ai vraiment beaucoup aimé cette ville hors norme, j'étais contente de me retrouver au calme dans une jolie maison de Praïano et de là parcourir cette côte sublime.

Mais revenons à Naples et aux napolitains.

 Naples c'est d'abord cette image idyllique de carte postale

1

2

 Mais c'est aussi ça :

3

Contrairement à ce qu'on pourrait penser ce n'est pas une rue piétonne !

 Le dédale des rues pittoresques du  "quartier espagnol"

10

11

12

13

Et bien sûr les "motorini" bruyants et encombrants qui vous frôlent, qui encombrent les passages piétons et qui roulent à toute allure !14

Et aussi les tas d'immondices qui ne sont pas une légende

4

5

Tous les jours nous devions contourner cette montagne nauséabonde

6

et nous enfiler dans cette petite rue à gauche  : Via dei Miracoli (Rue des miracles).......en fait de miracles je crois que nous en avons vu au moins deux :  le jour où la montagne de poubelle a disparu (mais pas l'odeur en revanche) et le second c'est que nous avons réchappé à la folie des scooters qui montent cette rue à toute allure et qui la descendent à la même allure mais en sens interdit. Inutile de vous préciser que nous rasions les murs ! ;o)) Mais passé ce joyeux "bordel" on arrive devant une porte massive ancienne, on ouvre un petit portillon et on se retrouve tout d'un coup au calme dans une cour intérieure de belles dimensions. C'est un peu décrépit certes, mais l'immeuble est en cours  de rénovation. Il ne faut pas hésiter à entrer et jeter un oeil à toutes ces cours intérieures qui sont nombreuses dans le centre historique, vous y ferez de belles découvertes architecturales mais aussi quelquefois vous aurez des surprises amusantes !

9Des loggias pour abriter l'escalier intérieur et un ascenseur qui lui faute de place se trouve à l'extérieur8Ce n'est certes pas très esthétique mais quand vous logez au 4ème étage et que vous avez marché toute la journée, vous oubliez vite le côté esthétique pour  apprécier le côté pratique même s'il faut payer 10cts à chaque fois !

Vu du 4ème et dernier étage7. Ca c'est pour l'extérieur. Mais arrivés au dernier étage vous poussez la porte du B&B et là on se retrouve dans un cadre ravissant :

 La chambre n'est pas très grande mais décorée avec beaucoup de goût :

1

2

Le salon3

Le coin cuisine4

Et la terrasse où nous prenions les petits déjeuners

5

6

Face au Vésuve un peu dans la brume ce jour là

7

8

9

10

Le 2ème B&B était très cosy mais pas de jolie vue

11

12

Et une cabine de douche à jets multiples pour se relaxer après nos longues balades13

Maintenant que nous voilà confortablement installés il ne reste plus qu'à partir à la découverte de la ville et de ses habitants !

Quelques petites impressions perso :

 Le Napolitain à pieds : il  marche droit devant lui en téléphonant, en lisant le journal (si, si j'en ai vu !), en regardant à droite et à gauche pour repérer les connaissances. Et quand il est en compagnie il parle en hurlant et en gesticulant. Pendant ce temps toi tu slalomes pour  essayer  de les éviter.

Le napolitain motorisé : Là on atteint les sommets ! Il circule beaucoup en voiture, bien que la ville soit bien pourvue en tranports urbains. Mais le summum ce sont les scooters. Ils prennent des risques insensés (à mes yeux) cependant il semblerait que malgré la vitesse et les imprudences, il n'y ait pas plus d'accidents qu'ailleurs.

Quand même je me suis demandé pendant un moment si le napolitain n'était pas mille pattes ! Il conduit la voiture (ou le motorino) d'une main, avec l'autre il tient le téléphone, avec l'autre il klaxonne, avec l'autre il gesticule. Et avec les pieds me direz-vous ? Hé bien il freine, il accélère, voyons !! ;o)) Et avec la bouche ? Il crie.......bien sûr !

Et moi au milieu de tout ça, habituée au "calme" de la ville de Nice ? ;o)) Hé bien je suis scotchée au bord du trottoir,   très vigilante et j'attends que tout le monde soit arrêté pour oser traverser !

NAPLES, la truculente

 

Si, pour certains, Naples est synonyme d'anarchie, de chaos, d'indiscipline et d'excès, pour d'autres, elle témoigne d'une volonté effrénée de vivre, de faire la fête, dans une ambiance bien sûr exubérante, grouillante, pleine de bruits et de couleurs, mais surtout pleine de charme. Et comment pourrait-il en être autrement, lorsque l'on vit au pied d'un volcan toujours actif, le Vésuve, dont la dernière éruption ne date que de… 1944.

 

 

 NAPLES l'insoumise n'a pas bonne réputation. Et pourtant, il s'agit de l'une des plus belles villes de Méditerranée. En son centre, d'innombrables trésors patrimoniaux cohabitent avec des immeubles populaires vétustes.

 La galerie Umberto, superbe galerie commerçante

1

2

Le sol en marbre coloré 

3

 

La place du Plebiscito, l'une des plus belles places d'Europe, dit-on.

Elle se situe au centre des 4 pouvoirs :

- l'armée, avec le palais de Salerno

- le gouvernement, avec le palais du gouvernement

- l'église, avec San Francesco di Paola

1

 

 

- le royaume, avec le Palazzo Reale

2

Des statues immenses au pied desquelles un chanteur de rue parait minuscule.

Il valait la peine de le regarder de plus près avec son attirail installé sur un vélo ! ;o)) Il chantait super bien.

3

 

La cathédrale de Naples ou Duomo est construite sur l'emplacement d'un ancien temple d'Apollon, L’architecture est  grandiose. Elle a subi de nombreuses remaniements au fil des siècles.

 

 1

 

L'extérieur

2

3

4

5

 

L'intérieur

L'autel monumental

6

7

 

L'orgue parait petit mais il est à l'échelle du reste !

8

 

Et là c'est Michel qui parait tout petit à côté des fonts baptismaux

9

 

10

 

La chapelle du trésor renferme une relique de San Gennaro, (saint Janvier), la fameuse fiole de sang solidifié, qui se liquéfie 2 fois par an : en septembre et le premier dimanche de mai.

Sainte Patricia, dit-on, passe pour réaliser pareil miracle et serait même plus généreuse. Mais, c'est San Gennaro que l'on vénère !

 

11

12

 

Naples le royaume de la contrefaçon et de la vente à la sauvette 

 

Quelques images de la vie quotidienne Via Toledo

 

Un cireur de chaussures avec un matériel minimaliste

 

3

 

 

Voyez l'ingéniosité des ces vendeurs : les objets sont épinglés sur un  parapluie. Dés que la police est dans le coin, ils ferment le parapluie et partent tranquillement se balader un peu plus loin. A peine la police passée les revoilà au même endroit parapluie déployé !

 

 

 1

 

Même principe pour l'étalage posé sur un carton. Le vendeur attrape rapidement les 4 coins de la nappe, il laisse sur place sa table de fortune,  en quelque secondes tout est plié ! Ni vu ni connu ;o))

 

2

 

 La police n'est pas dupe bien sûr, comme je les ai vus elle peut les voir aussi. Ca ressemblerait plutôt au jeu du chat et la souris. La police passe souvent pour semble-t-il seulement les déranger. Les vendeurs à la sauvette plient bagage, les policiers passent et ils se réinstallent aussitôt. Je pense qu'ils  les interpelleraient seulement s'ils restaient ostensiblement sur leur bord de trottoir. Un passe temps sportif, voyez comme ça déménage :

La contrefaçon à tous les coins de rues

4

5

6

7

8

A peine quelques pas dans une ruelle adjacente et déjà il s'apprête à faire demi tour pour reprendre sa place sur le boulevard. ;o))

9

 On ne pouvait pas faire un séjour en Italie sans nous intéresser de très près à la gastronomie. Si vous suivez un peu mon blog vous savez que nous sommes de grands amateurs de cette cuisine. Nous avons donc fait un tour sur divers marchés. Là encore tout est grand, à profusion et dans la démesure ! Mais c'est très tentant.

Les fringues et la bouffe (en plus du foot) sont les images de marque de l'Italie ;o))

3

1

2

La poissonnerie

6

 

Des escargots comme j'aimerais bien en trouver près de  chez moi.

4

 

5Morue salée et séchée

 

Maintenant que je vous ai mis l'eau à la bouche avec les étalages du marché je vais vous emmener au restaurant.  Nous avons goûté à peu près à toutes les spécialités. Je vous offre un florilège de gourmandises.

 

Dans la plus ancienne pizzeria de Naples, dans la mythique Spaccanapoli.

Une pizza à tomber, un grand choix de garnitures et une pâte à pizza divine, je n'en ai jamais mangé d'aussi bonnes même ailleurs en Italie.

 

 Pizza saucisses et friarielli.

 1

 Les friarielli sont les équivalents des broccoletti ou autres cime di rape. Je n'en trouve qu'en Italie. C'est excellent, vraiment !

 

Pizza tomates fraiches et saucisse

2

 

Le tout arrosé d'un très parfumé Lacryma Christi

3

 

Quelques douceurs pour finir :

Torta alla ricotta pour Mr4

 

Délizie di limone pour Mme5

Les deux sont absolument irrésistibles. Vous aurez sûrement droit à ces deux recettes à la rentrée car je ne suis pas repartie de là-bas sans quelques livres de cuisine supplémentaires et quelques conseils des mamas italiennes !

 

Petite tranche de vie ........quand deux copains se rencontrent par hasard au resto :

6

7

Pas facile de faire des photos nettes quand ça "gigotte" autant.

Heureusement que de temps en temps ils se posent pour manger mais avec le "telefonino" scotché à l'oreille ! ;o))

8

 

 

Nous sommes aussi allés manger des pâtes aux fruits de mer chez 1 recommandé par le guide du Routard.

 

2

 

Puis petites douceurs très chocolatées

3

4

 

 

 Encore un petit plat de friarielli dans un snack tout simple de Spaccanapoli

P1210913

Assiettes et couverts en plastique mais repas divinement bon !

 

A Paestum nous avons craqué sur une assiette très "cholestérique" : charcuteries et fromages du pays. Sans commentaire !

P1220251

La mozzarella di buffala est tout simplement sublime !

 

Nous avons profité de notre passage dans ce coin pour faire une halte dans une ferme recommandée elle aussi par le guide du Routard. Nous y avons fait une belle provision de saveurs, car il nous arrivait quand même de manger en dehors des restaurants quand nous étions en location sur la côte amalfitaine. Je vous montrerai un jour les photos du paradis où nous logions !

1

 

 2

3

 

 

 A Cava de' Tirreni, deux plats terre/mer :

Salade de poulpe aux pommes de terre, beignets de sardines, beignets de fleurs de courgettes pour l'un :

 

1

 

Ravioli aux fruits de mer pour l'autre :

2

 

Gâteau au chocolat pour l'un :

3

 

Delizie di limone pour l'autre.........encore !!

4

5

 

Offert par la maison : une liqueur de melon ........mais nous n'avons pas vraiment apprécié, nous préférons et de loin le limoncello.6

 

Et puis quand on marche beaucoup quelquefois il se fait sentir un petite faim à l'heure du goûter. Alors nous avons craqué quelquefois  souvent pour quelques patisseries et surtout quelques bons cafés !

 

Un aperçu de quelques pâtisseries de Pâques très très colorées ;o))

 

1

 

Quelques cafés gourmands !

3

4

2

5

 

Je reconnais : ça devrait être interdit de montrer des images aussi indécentes !

 

Voilà............c'est tout !

A plus tard pour d'autres balades et bonnes vacances à toutes celles (et ceux) qui ont la chance de pouvoir en prendre.

 

                                        abientotpalette fleursmichele_pinceau