Et si on flânait un peu sur la Côte Amalfitaine, comme savent si bien le faire les italiens. Prendre le temps de regarder, de  rencontrer des gens et de bavarder à bâtons rompus quelques instants, l'art de vivre de l'Italie du Sud. Pour cela il faut passer rapidement les villages très très cotés (qui sont par ailleurs très beaux et très accueillants) et filer vers ceux qui sont moins touristiques mais plus authentiques. J'ai adoré ces quatre villages de pêcheurs : Cetara, Atrani, Minori et Furore.

 

 

De Furore je ne pourrai vous montrer qu'une seule photo. Ce petit port de pêche a su rentabiliser sa dizaine de parkings. Aussi dès qu'une voiture arrive,  aussitôt le "préposé" arrive avec son carnet de tickets. Pas moyen de rester juste quelques minutes pour faire quelques photos ou boire un café. Alors nous avons fait demi tour........tant pis  et dommage car c'est vraiment d'une beauté sauvage à couper le souffle !

 

 Furorep1220149

 

Puis petite promenade sur la plage de Minori.

 

A 6 km du très célèbre Amalfi, se trouve loin du tourisme de masse, le village de Minori plus typique et plus calme ! ;o))

La route de la corniche est très accidentée et de là (quand on est passager !) on peut admirer un superbe paysage sur le golfe de Salerno et les cultures de citrons en terrasses.

 

1

 

2

3

 

4

 

Contrairement à nos côtes souvent les plus petits villages de pêcheurs n'ont pas de port. Les bateaux sont tirés sur le sable.

 

 Nouvelle halte à Atrani cette fois. Située aussi à proximité d'Amalfi, la  ville se trouve entre les parois rocheuses à l'entrée de la vallée du dragon. Le temps semble s'être arrêté dans ce village accroché aux parois vertigineuses de la côte et les maisons semblent s'entasser les unes sur les autres.

 

1

 

2

3

 

4

5

Les magnifiques dômes en céramique qu'on retrouve dans maints village de cette côte. Il faut dire que la céramique est un art spécifique de la côte amalfitaine. Je vous ferai découvrir d'autres "petites merveilles" au cours de nos prochaines balades.

 

6

 

La route surplombe la plage avec un superbe viaduc. Mais comme l'espace est "rentabilisé" au maximum, des maisons de pêcheurs ont été contruites dans les arches du pont.

 

7

La maison est sous l'arche du viaduc mais en dessous une autre arche permet de passer dans le centre du village. Tout le savoir faire de grands bâtisseurs !!

 

La minuscule place du village, tranquille, avec quelques commerces, deux ou trois terrasses de café à l'échelle de la place, nous invite à prendre un bon expresso ......... d'une saveur inoubliable !

 

8

 

Quelques achats de produits typiques dont quelques bouteilles de Falanghina blanc et d'Aglianico rouge, qui s'accorderont parfaitement avec mes futures recettes italiennes !

 

Puis avant de reprendre la route je m'accorde un petite rêverie sur la plage.

 

9

 

10

 

11

 

 

 

 

 En route pour  Cetara, qui est  aussi un pittoresque village de pêcheurs de la côte amalfitaine.

Le village  surgit aux pieds du mont Falerio et s’étale dans une profonde vallée cultivée de vignes et d’agrumes qui s’ouvre en éventail sur la mer.

Les beautés naturelles et artistiques de ce village, en plus d’une situation géographique exceptionnelle, lui ont permis de figurer au patrimoine de l’Unesco.

Cetara dont la pêche au thon est l'une des activités principales est jumelée avec la ville de Sète.

 

1

 

Le pêcheur d'aujourd'hui

 

2

 

Celui d'hier, un brin nostalgique ?

 

3

 

Ici il y a un "vrai" petit port

 

4

 

Mais aussi et toujours des barques sur la plage

 

5

 

Encore un superbe dôme recouvert de tuiles en céramique

 

6

 

 

 

Il est temps de penser à se restaurer !

 

 Nous avons divinement bien mangé et avons été reçus avec beaucoup de gentillesse et d’attention par l’équipe du restaurant Acquapazza (traduction littérale « eau folle »).

 

Alors à table ........je vous invite !

 

 

 1

 

4

 

Un verre de Falanghina blanc pour accompagner du pain légèrement grillé, arrosé d'une excellente huile d'olive fruitée à souhait, quelques herbes "amalfitaines" et le summum : quelques gouttes de colatura di alici .

Une merveille ! C'est cher mais après avoir visionné la vidéo on comprend pourquoi.

J'en ai ramené un petit flacon.......avis aux amateurs ! ;o))

 

5

 

3

 

 

 Mr. a  choisi un fritto misto, excellent et copieux.

 

6

 

 

Moi j'ai opté pour des Paccheri aux totènes* rouges de Praïano (le village où nous avons résidé pendant une semaine......de rêve !). J'avoue qu'en général je ne cuisine pas les grosses pâtes, je croyais que je n'aimais pas trop ça. Mais dans la région de Naples c'est vraiment très courant. Aussi toujours curieuse (et gourmande) je me suis laissée tenter et finalement c'est délicieux. Et bien sûr je vais en cuisiner moi aussi dans les jours, les semaines et les mois à venir !! ;o))

 

8

 

* Totènes : encornets ou calamars

 

 

Puis au dessert Mr Miechambo qui est devenu chocoaddict a choisi un coulant au chocolat

 

10

 

Pour ma part pendant ce séjour je suis devenue totalement "citronholic" ! Et donc j'ai choisi une  superlicieuse Torta aux agrumes 

 

11

 

A tomber !!  J'ai même mangé la tranche de citron et la moitié de mandarine !

 

 Allez un plan rapproché pour vous donner envie !

 

12

 

Après ça j'ai dû me retenir et être raisonnable même si ce n'est pas moi qui conduisais !

On nous a proposé de goûter à quelques liqueurs dont l'incontournable  limoncello qui a été "inventé" ici. Mais ça je connais et j'en fabrique (voir la recette ici )! Mais le reste je l'ai goûté .......ben par politesse, dirons-nous, ils étaient si gentils et sympathiques dans  ce resto........je n'allais pas les vexer tout de même ! ;o))

 

 13

 

Je suis repartie sur mes deux pieds, tout juste un peu plus gaie qu'à l'arrivée !  Mais "je nous" ai offert  un joli flacon de Colatura di Alici, une bouteille de liqueur de Finochietto et  ajouté à ça  un gros sac de citrons de Cétara offert par le patron, Gennaro Castiello.

Merci Monsieur pour votre classe et votre générosité !

 

 

Un petit regard vers les montagnes qui entourent Cetara 

 

7

 

Retour vers la plage pour reprendre le bateau la voiture.

 

8

 

 

GRANITA  DI  LIMONE  ou  Granité  au  citron

 

 

A mi chemin entre le dessert et la boisson rafraichissante, une délicieuse douceur pour les jours chauds qui vont arriver très vite.

Je me suis régalée avec ces verres de granita pendant mon séjour en Italie.

 

J’ai  utilisé les citrons offerts par Gennaro Castiello pour faire une nouvelle cuvée de limoncello et avec le jus j'ai fait  la recette de la granita  de son associé et beau-frère Gennaro Marciante.

 

D’autres recettes de cette magnifique région d'Italie, suivront sûrement dans les semaines à venir. Je suis revenue avec quelques livres de cuisine supplémentaires. De quoi satisfaire notre gourmandise et me faire faire de nouveaux progrés en langue italienne en faisant les traductions !

 

 

2

 

 

 

1Pour  4  personnes

 

350g d’eau

300 g de jus de citrons de Cetara (ceux d’ailleurs feront très bien l’affaire même si je pense très sincèrement que ceux de la Côte amalfitaine et ceux de Menton surpassent tous les autres ......ça n’engage que moi !)

300 g de sucre

 

Préparation

.

 

Dans une casserole mélanger le sucre et l’eau et faire bouillir quelques minutes.
Laisser tiédir puis ajouter le jus de citron, mélanger et mettre en sorbetière.

Je n’ai même pas pris la peine de sortir ma vieille sorbetière. J’ai mis le tout dans un plat en pyrex, et hop au congel. Il faut juste penser à mélanger de temps en temps avec une fourchette et on obtient une délicieuse granita.

.
.

A déguster tel quel à la petite cuillère ou en ajoutant un peu d’eau gazeuse et à siroter avec une paille.

 

5

 

6

.
.

J’adore……..tout simplement !

 

 

 Les agrumes et particulièrement les citrons sont partout sur la Côte Amalfitaine et la Côte Sorentina. Partout où porte le regard on voit des citronneraies.

 

Petit aperçu :

 

Les citronniers sont cultivés en terrasse et  l'espace est rentabilisé au maximum. Il faut quand même imaginer les hommes et les femmes qui ont construit ces terrasses, monté les pierres pour en faire des murs et ensuite la terre. Nous avons ça aussi ici dans le midi mais souvent ces terrasses sont laissées à l'abandon et c'est toujours triste à voir (pour moi en tout cas !). Là j'ai pu me réjouir de voir à quel point elles étaient bien entretenues et bien utilisées.

 

5

 

 

 La présence de citronniers sur la côte amalfitaine est attestée dès le début du XI e siècle, notamment à la suite de la découverte de son efficacité dans la lutte contre le scorbut, maladie causée par la carence en vitamine C. C’est précisément pour cette raison, à la lumière aussi des études de la réputée école de médecine de Salerno, que la République d’Amalfi a décidé que des citrons devaient toujours se trouver à bord des navires.

 

2

 

3

 

Méthode de culture : la culture traditionnellement pratiquée depuis des siècles prévoit que les arbres taillés en gobelet, soient placés sous des tonnelles typiques en bois de châtaignier, constituées d’un palissage horizontal et vertical, recouvert de manière saisonnière de couvertures en paille (pagliarelle) - à l'heure actuelle se sont des filets de couleur sombre -  qui servent à protéger les arbres des intempéries et surtout  à retarder la maturation des fruits pour en avoir toute l'année.

Du fait de la pente parfois très marquée des terrains, les plantations sont installées en terrasses, fermées latéralement par des murets de contention, qui constituent une caractéristique prédominante du paysage de toute la zone côtière (« les jardins de citrons de la péninsule amalfitaine » sont  universellement connus).

4

 Quand ils se voilent délicatement la face !

 

 

 Au fur et à mesure que la belle saison avance, les citrons se dévoilent peu à peu !

7

 

 

 9

 

Sur le bord des routes tomates et citrons sont proposés en abondance.

 

 

 11

Certains  sont énormes, comme sur cet étalage où j'en ai vu un sur la balance et il faisait 750g !

12

13

En cette saison on trouve encore de super mandarines, juteuses et parfumées à souhait, quelque oranges et des cédrats.

En voici un magnifique

14c_drat

17

16

Piments et tomates, de quoi faire de délicieuse pâtes aux tomates fraîches, un délice !

15

Pour terminer je vous offre quelques brins de fleurs d'oranger pour parfumer votre journée

10oranger

 

BONNE_JOURNEE_CITRONS