..

.

Un mois et demi s'est passé depuis la dernière réunion des Picholines......on peut aller à la rigueur jusqu'à deux mois, mais pas plus, après on languit trop ! ;o))

Et cette fois nous étions à ane_04 au pays de l'âne volant, ane_01 accueillis par Virginie et Stéphane mais aussi leur marmaille, toujours très en forme. Je ne vais pas m'étendre sur la gentillesse de nos hôtes (elle est légendaire), ni sur le plaisir de retrouver les "habitués" (ben oui, si ça ne nous faisait pas plaisir nous ne ferions pas autant de route pour nous retrouver - CQFD ;o)), de même qu'il est très agréable de rencontrer de "nouvelles têtes"........ les copains/copines de nos copains/copines sont nos .... etc, etc !

Une pensée cependant pour nos absents :

Hélène et ses hommes, Valérie, Monique et Christian.

Et comme à chaque fois nous avons bien mangé......et un peu bu. Peu mais bon, ne vous y trompez pas !

Nous passons maintenant dans la salle à manger, suivez moi et venez déguster des yeux ce qui nous a régalé tout au long de cette journée.

Honneur à notre hôtesse Virginie, qui nous avait préparé pour commencer un punch qui ne paraissait pas très alcoolisé mais malgré tout,  ceux qui conduisaient ont été raisonnables...... les autres, ma foi, se sont un peu laissé aller, mais juste un peu !

.

collage1_1

.

Pour accompagner ce délicieux breuvage il y avait :

- Des bouchées au surimi

.

3bouch_es_surumi

.

- Des macarons noix/roquefort/poire

.
4

.

Pour le dessert des cupcakes choco/vanille fait spécialement pour Michel, mais il a été sympa il nous en a laissé un peu ;o))

.
7

Et bien sûr le toujours très attendu festival de macarons de toutes les couleurs.

.

5

.

Sandrine et sa famille son venus en voisins...... presque en chaussons, puisqu'ils habitent la maison à côté. Et ils nous ont régalés avec  un fameux cake aux olives

;

1

et une tarte aux pommes dans la plus pure tradition.

;
2

;

Isabelle et sa fille ainée, "armée" d' un superbe appareil photo..... qui m'a presque rendue jalouse ! J'espère que nous aurons l'occasion de voir quelques unes de ses oeuvres sur le blog de sa maman.

Et par la même occasion allez aussi lui faire une petite visite pour lui piquer ses recettes comme le Porc Caracajou (un délice !)

.

1

et la verrine d'oranges sanguines à la crème anglaise (à tomber !)

.

3

.

Lali  et Miss Prout,  ont changé de véhicule et de chauffeur et sont venus avec une amie :  Mamlynda  et son fils  Livio, le "fiancé" de Miss Prout. Comme vous pouvez le constater des liens très serrés se tissent entre les familles de blogeuses !

Avec Lali nous avons dégusté de la cuisine indienne qu'elle affectionne et réussit à merveille.

- Poulet massala

.*

1

Le poulet massala accompagné d'une pomme de terre à l'indienne et du porc carcajou d'Isabelle.

Une délicieuse assiette !

- Pommes de terre aux épices

.

1

Et pour dessert la fameuse truffe de la mère Anne, recette bien connue des marmitoniennes.

.Truffe_de_la_m_re_Anne

Mamlynda, cuisine aussi bien quelle dessine, allez faire un tour sur son blog découvrir tous ses talents. Je connaissais ses dessins, j'ai apprécié aussi sa cuisine :

- Cake aux olives vertes

.

1

Et deux desserts pour les becs sucrés que nous sommes dans l'ensemble :

- Cake au chocolat

.

collage_1

.

-Tarte au citron

Désolée, mais j'ai oublié de faire la photo. On peut me croire sur parole si je dis qu'elle était très bonne !

.
.

Vanessa et ses verrines, Vanessa et sa cuisine exotique...... je me demande toujours avec impatience quelles nouvelles saveurs elle va nous faire découvrir.

Le crevettes étaient à l'honneur :

- Crevettes à la Singapour,

;

1

suivies des Crevettes aux Kumquats...... une merveille, je n'en suis pas encore remise !

- Mini croustades au crabe. Il n'y a plus qu'elle qui a des mini croustades d'Ikéa.....ça m'énerveeeeeeeee !

;

2

;

Et en dessert  de délicieuses verrines mangue/orange accompagnées d'une fine tranche de cake au thé matcha. Beau pour les yeux, bon pour le palais. Un festival de saveurs.

.

collage_1

.

Et puis, Sylvie, ma "voisine", nouvelle blogeuse et nouvelle picholine.

Pour ce "baptème du feu" elle nous avait concocté

- De moelleux mini-cakes au thon et à la féta

;

collage_1

;

- De l'hoummous accompagné d'un excellent pain aux olives que j'ai goûté avec grand plaisir mais que j'ai oublié de photographier !

;

1

;

Et en dessert un très sympathique clafoutis aux cerises.

;

4

;

Et puis bien sûr, NOUS ...... les M&M's.

Nous avons embarqué Sylvie dans notre voiture mais aussi quelques petites bricoles à grignoter :

Un mélange de plusieurs recettes qui est devenue MA recette et que j'ai baptisée pompeusement la Roquetopistounade (Redis le à haute voix, rapidement et sans le lire pour voir ?!?)

.

1

J'aime beaucoup cette préparation servie à l'apéritif accompagnée de mini-gressins aux différentes saveurs, là c'était aux olives et aux poivrons, ainsi qu'avec des toasts italiens au romarin. Mais suivant une suggestion de Vanessa, ça doit être aussi très bon pour accomoder des pâtes. Je vais mettre en application cette bonne idée d'ici peu.

On connait le pesto (ou pistou), on connaît la tapenade noire ou verte et sur le site marmiton la pistounade (pesto + tapenade) est devenue une recette incontournable.
Mais connaissez vous la roquetopistounade ??????

Peut-être pas, à part quelques initiés…….. ceux qui étaient invités à l’apéro dînatoire le jour où la fantaisie de faire ce mélange m’a prise. Apparemment ils ont aimé…….en tout cas c’est ce qu’ils m’ont dit.  Moi j’ai beaucoup aimé !

Comme mes premiers testeurs ont survécu à l'expérience,  je l'ai réïtérée pour voir l'effet sur les autres picholines. Apparemment elles ont tenu le coup !

Pour faire cette petite chose bien sympathique,  il faut :

2 gousses d’ail

Deux poignées de roquette

Une poignée d’olives vertes dénoyautées,

Une petite poignée de pignons

Du parmesan râpé

De l’huile d’olive

Sel et poivre du moulin

On mixe finement le tout et on sert accompagné de gressins au romarin par exemple.

Vanessa à des « fonds de mains » comme mesure, moi j’ai des « poignées » …… et vous ?

Ensuite une tourte de blettes, ricotta et saumon fumé

(Recette à venir)

.
2

.

Et pour terminer un moelleux à l'orange. Recette ici.

.

3

.

Et si vous avez lu mon billet jusqu'au bout, vous avez bien mérité une petite histoire ,

la légende de l'âne volant de Gonfaron.

Depuis quelques années, au mois d'avril, les Gonfaronnais font la fête autour d'un âne volant spécialement édifié à cette occasion. En fin de journée, l'âne fleuri de l'année est brûlé. C'est une façon de faire revivre cette légende.

Il était une fois au début du XVIII ème siècle selon certains, en 1645 très exactement selon d'autres, un petit village de Provence qui se préparait à fêter dans la joie son Saint Patron. Le village était Gonfaron, surmonté déja à l'époque d'une chapelle dédiée à Saint Quinis.

En ces temps là, toute fête comportait une procession. Celle ci suivait un parcours dans les rues du village et aboutissait à la chapelle St Quinis. Les consuls avaient donc ordonné aux habitants de nettoyer le devant des maisons situées sur le chemin du cortège.

Or, il se fit qu'un Gonfaronnais grincheux, on ne sait trop pourquoi et dont l'histoire n'a pas retenu le nom, refusa de faire cette besogne de propreté. Il s'écria simplement: " Si Saint Quinis trouve le passage trop sale, il n'aura qu'à sauter par dessus! ". Selon certains il ajouta à cette exclamation, quelques autres propos assez désobligeants. La municipalité fit procéder d'autorité au travail nécessaire; la procession passa comme à l'ordinaire dans la joie et la bonne humeur. Si l'incident n'eut guère de conséquence, il resta dans la mémoire des villageois.

Mais, quelque temps après, le quidam grincheux à cheval sur son âne, s'en revenant de la campagne, descendait les pentes de la Carnaraute (nom local de la montagne qui domine Gonfaron au nord). Or sa bête, énervée par les taons, prit soudain une allure précipitée. A tel point que quittant le chemin, elle fit un vol plané au dessus du ravin tandis que son piteux cavalier était projeté rudement sur le sol.

Connue aussitôt, sa mésaventure fit la joie et la risée de tout le pays, et chacun de s'écrier:

"C'est bien fait, Saint Quinis l'a puni, son âne a volé"

C'est ainsi qu'est née la légende de l'âne volant de Gonfaron. N'en déduisez pas que tous les Gonfaronnais sont des grincheux volants...ni des ânes !

__________

Texte inspiré de celui du livre de Louis BAUDOIN : "Histoire Générale de la commune de Gonfaron des origines au XXème siècle" (édité en 1976).

Et si vous passez par là entre mars et novembre n'oubliez pas d'aller visitervillage_des_tortues