2

Une recette de ma copinaute Nadine - Binôme Gourmand -

Un plat longuement mijoté comme le faisaient nos grand-mères sur le coin de leur cuisinière ! ;o)) Un plat tout simple avec peu d'ingrédients mais des saveurs qui feront  retomber certaines d'entre nous en enfance. Un plat qui ne vous bouscule pas et qu'on ne bouscule pas non plus. Une cuisson longue et lente qui vous laissera libre d'occuper votre temps comme vous l'entendez pendant qu'il mijote tranquillement et embaume la maison.

1

Pour 6 personnes :

- Une grosse rouelle de cuisse de porc,

- Une dizaine de pommes de terre moyennes à chair ferme (ou plus si vous n'en avez pas assez pour remplir le plat), 

- 1 gros oignon,

- 2 gousses d'ail,

- ½ litre de bouillon de viande (pot au feu)  ou de volaille,

- 20cl de vin blanc sec - facultatif, mais la saveur en est rehaussée -

- De l'huile d'olive

- Sel & poivre 

 Préparation :

  Préchauffer le four à 220°

Peler l'oignon et l'émincer en lamelles. Hacher l'ail.

 Ajouter le vin blanc dans le bouillon de viande.

Peler, laver et essuyer les pommes de terre. Les couper en rondelles très fines si possible avec une mandoline.  L'essentiel est que les rondelles soient très fines.

Dans un plat à gratin ou une terrine assez profonds* disposer la rouelle de porc sur le fond. Recouvrir d'une première couche de rondelles de pommes de terre. Éparpiller la moitié des oignons et la moitié de l'ail. Recommencer et terminer par une couche de pommes de terre. Ne pas saler ni poivrer si votre bouillon est assaisonné sinon saler et poivrer entre chaque couche. Ajouter le bouillon - quasiment toutes les pommes de terre doivent baigner dans le bouillon - arroser avec un filet d'huile d'olive et couvrir avec du papier alu (de bonne qualité) ou un couvercle.

Enfourner, baisser la température du four à 200° et laisser cuire 1 heure 30.

Au bout de 1 heure 30 enlever le couvercle, baisser la température du  four à 180° et laisser cuire encore 1 heure 30.

 L'idéal est de le laisser reposer toute la nuit et de reprendre la cuisson le lendemain, les pommes de terre absorbent alors le bouillon et le lendemain elles vont finir de cuire en confisant.

A la fin de la cuisson il ne doit pratiquement plus rester de bouillon dans le plat et le peu qui reste doit être onctueux.

3

NOTES :

  •  La réussite de ce plat tout simple réside dans la cuisson.
  • * Si le plat à gratin n'est pas assez profond le jus va s'évaporer plus vite et les pommes de terre n'auront pas le temps de confire, elles seront plus sèches. Le mien est le plat de mon ancienne mijoteuse avec couvercle. Il mesure 12 cm de hauteur et 25 cm de diamètre.
  • En général je fais ce plat en fin de journée et je le laisse dans le four éteint toute la nuit. Le lendemain il n'y a qu'à le faire réchauffer doucement pendant une petite heure et le repas est prêt.
  • Si vous n'avez pas de bouillon de viande en réserve préparez-le avec 2 bouillons  cubes. Personnellement j'ai très souvent du bouillon dans mon congel. Je congèle celui de mes pot au feu et potées.
  • Le porc peut être remplacé par du tendron de veau ou du jarret.

4

 De délicieuses pommes de terre à rajouter 

cuisinons-de-saison-en-fin-logo

de FEVRIER 2017