Une recette trouvée tout à fait par hasard sur le net sans même chercher ce genre de chose. Le hasard fait quelquefois souvent bien les choses. J'avais un énorme chou frisé dans mon panier de la Ruche qui dit Oui et j'avais prévu de faire une potée auvergnate. Mais il était si gros pour seulement 2 personnes, que j'ai pu aussitôt envisager d'en détourner quelques feuilles pour faire cette recette. J'étais curieuse de ce plat simplissime mais pas vraiment sûre d'obtenir un résultat satisfaisant pour nos papilles.

Ben mes aieux ...... qu'est- ce que c'est bon !! 

Vous savez combien j'aime les recettes simples et rapides mais plus que celle-là ça doit être difficile à trouver !

Allez, je vous la donne et j'espère que vous aimerez aussi (Sauf ma copinaute la Nonna qui n'aime pas le poisson ;o))

8

Temps de préparation : 15 mn

Temps de cuisson : 40 mn

Pour 4 personnes

Les ingrédients

Le Gâteau de chou

1 chou vert frisé

150 g de saumon fumé (en chutes ou en tranches)

300 g de saumon frais finement escalopé* (demandez à votre poissonnier de le faire pour vous)

La Sauce aux herbes 

25 cl de crème épaisse

½ citron

½ bouquet de ciboulette

Estragon (facultatif)**

1 pincée de sel

1 pincée de poivre

La préparation

Détacher une vingtaine des plus grandes feuilles du chou. Retirer au couteau la grosse nervure centrale. Conserver le reste du chou pour une autre préparation.

Laver les feuilles puis les plonger 5 min dans un grand volume d'eau bouillante salée. Les égoutter.

Beurrer un moule à manqué et le tapisser de feuilles de chou.

Alterner ensuite en couches successives les tranches de saumon frais, le saumon fumé, des feuilles de chou,  recommencer jusqu'à épuisement des ingrédients. Inutile de saler, le saumon fumé parfume et sale suffisamment le plat.

Enfourner à 180° pendant environ 40 min. Laisser refroidir puis démouler sur un plat de service.

Dans un bol, mélanger la crème, la ciboulette ciselée, l'estragon haché finement, le jus du demi-citron, le sel et le poivre.

5

 Découper le millefeuille en parts comme un gâteau pour le servir.

L'accompagner  de la sauce aux herbes.

2

3

NOTES :

       * Il  sera peut-être plus pratique d'acheter simplement des escalopes de saumon !

   **Pas  d'estragon dans la recette initiale mais j'en met toujours une petite pincée dans ce genre de sauce à la crème ou au fromage                      blanc. Ca apporte une saveur d'une infinie délicatesse ;o))

Pour le montage j'ai mis seulement une petite couche de feuilles de chou entre deux "étages" de saumon. J'ai trouvé ça plus joli 'et plus pratique) mais vous pouvez monter le gâteau avec plusieurs étages comme un millefeuille.

 Source Fruits et Légumes Frais

4

 

Pour alimenter la rubrique CHOU 

cuisinons-de-saison-en-fin-logo

 

DE  DECEMBRE

Aujourd'hui c'est la Sainte Barbe, patronne des pompiers.

Il est une tradition en Provence c’est de planter des lentilles et du blé le 4 décembre, jour de la Sainte Barbe (ou Barbara). 

Donc ce jour là il faut  mettre une belle couche de coton dans un récipient (genre sous tasse par exemple), mais d’autres récipients plus originaux peuvent aussi être employés : j’ai vu dans un restaurant à Nice des lentilles pousser dans le creux d’un sabot ! Pourquoi pas.

Choisir de jolies coupelles (la tradition conseille trois coupelles). Tapisser leur fond de coton.
Etaler une fine épaisseur de blé ou de lentilles ou les deux mélangés. Arroser copieusement le coton.
Placer les coupelles près d'une fenêtre.
Vous verrez rapidement germer les graines. Pensez à maintenir une humidité constante.
Au moment de Noël, nouez des rubans rouges ou dorés autour des pousses.
Les coupelles s’invitent en guise de décoration sur la table de Noël, au pied du sapin ou dans la crèche.

Les jeunes pousses représenteront dans la crèche les champs et constitueront un présage pour la prospérité de la famille durant l'année à venir. On dit : "Quand lou Blad vèn bèn, tout vèn bèn" (quand le blé vient bien, tout vient bien).

Cette tradition trouverait son origine à l’époque grecque et romaine et participerait des rites de la fécondité. Une bonne germination du blé au cœur de l’hiver augurait d’abondantes récoltes.

Img_0005

Lentilles 2

A bientôt rose