…..à ma façon !

Un plat régional comme je les aime, typique de la Provence et plus particulièrement de la Camargue. Je ne suis pas sûre que ce soit vraiment la recette traditionnelle, il a bien fallu que je mette un ou deux grains de sel perso comme d’habitude.

La broufade ou broufado en provençal est un mets spécifique aux mariniers du Rhône d'Arles.  Ils le  consommaient dans leur barque.

Ce plat demande une longue cuisson mais il faut peu de temps pour le préparer.

Un régal pour un temps de travail quasi nul ;o))

1

Temps de préparation : 30 minutes

Temps de cuisson : 2 h30

Ingrédients pour 2 personnes :

- 4 tranches de bœuf (j’ai pris 600g de paleron)

- 4 oignons

- 3 gousses d’ail

- Herbes de Provence

- Farine

3

- 10cl de vin rouge

- Un peu de Cognac

- Sel et poivre

Pour la Sauce

- 1c à soupe de câpres au vinaigre

- 4 ou 5 filets d'anchois

- 1 c à soupe vinaigre de Xérès

- 1 c à soupe d’ail et persil hachés

- Farine (ou maïzena)

Pour la marinade :

- Laurier

- 2 clous de girofle

- 3 gousses d'ail

- huile d'olive

- 10cl de vin rouge

- Un peu de Cognac

- sel et poivre

Préparation :

La veille ou quelques heures avant de cuire :

Faire mariner les tranches de viande dans de l'huile d'olive, Cognac, vin rouge,  avec du laurier, 2 clous de girofle, sel, poivre et  gousses d'ail,  pendant quelques heures (une nuit au frigo et ça sera parfait !).

Lendemain :

Eplucher et ciseler les oignons en très fines lamelles. Couper l’ail en lamelles aussi.

Dans un plat en terre un peu profond mettre une couche de lamelles d’oignons et quelques lamelles d’ail, par-dessus poser deux tranches de viande. Saler et poivrer un peu.  Remettre une couche d’oignons avec quelques lamelles d’ail et de nouveau mettre deux tranches de viande. Finir par une couche d’oignon. Parsemer un peu d’herbes de Provence. Verser la marinade filtrée.

Couvrir le plat avec une assiette creuse pleine d’eau et faire cuire au four à 200° pendant 2 heures.

Pendant ce temps préparer la sauce : hacher les anchois, l’ail et le persil. Dans un bol, les mélanger aux câpres, avec 2 c à soupe d’huile d’olive et 1 c à soupe de vinaigre. Verser le tout dans la cocotte, couvrir  et faire cuire encore une demi-heure.

Ajouter quelques cuillères à soupe de câpres hachées et lier la sauce avec de la farine (ou de la  maïzena).

Mouiller avec de l'eau tiède et laisser mijoter encore un peu.

Accompagner de pommes vapeur ou comme moi servir avec une écrasée de pommes de terre à l'huile d'olive.

2

La création de ce plat qu’évoque Frédéric Mistral dans « Poème du Rhône » est attribuée aux mariniers qui remontaient le Rhône.

5

280px-2360

 

barque_rhone01

blason-arles-z9502-6f5a1a