Au cours de notre séjour en Corse j'ai très peu cuisiné : salades et grillades étaient souvent à notre menu. Mais nous avons pris le temps de nous balader et de parfaire nos connaissances en matière de Gastronomie Corse. Pour cela nous avons "écumé" pas mal de restaurants. Une chance nous n'avons choisi que d'excellentes tables. ;o))

Un jour nous avions prévu une journée à Corte en passant par Vizzavona......une journée montagne ! Mais manque de chance ce jour-là il s'est mis à pleuvoir en fin de matinée (seul jour de pluie pendant nos vacances !), la température s'est considérablement rafraichie et nous avons décidé de faire une halte "au chaud" au restaurant de la gare de Vizzavona. C'est une auberge connue des randonneurs, un restaurant sans prétention, mais pas de mauvaises surprises aussi bien à la dégustation des plats du terroir qu'en payant l'addition.

Mr Miechambo a choisi un excellent rumsteack servi avec une petite sauce tout simplement fabuleuse. Une sauce sans nom, apparemment, celle du chef de cuisine. Aussitôt je me suis dit qu'il me fallait la recette et c'est tout à fait gentiment que le serveur est allé la demander au chef et celui-ci me l'a donnée en toute simplicité. Ils sont généreux les Corses  !!

A deux ou trois reprises j'ai demandé des renseignements sur les ingrédients de certains plats  que nous avions dégustés avec plaisir et à chaque fois on m'a tout simplement donné la recette. Je ne ferai pas de commentaire sur l'accueil qu'on me réserverait sur la Côte si je m'aventurais sur ce sentier !

Dès que l'heure de la plancha a sonné juste après notre retour, je me suis mise en devoir d'essayer de refaire cette sauce. Bingo........la même, tout aussi délicieuse, seulement légèrement plus épaisse mais ça n'a pas gâché notre plaisir bien au contraire.

Ce jour-là j'ai "fabriqué" ma sauce pour accompagner une entrecôte grillée et quelques pommes de terre et oignons sautés (à la plancha) en m'inspirant d'une idée de ma copinaute Claudine (La cuisine de GUT)

Sauce à   l'Echalote et  Miel  du  Chef de Gare  de  Vizzavona 

1 

Pour 2 ou 3 personnes

2

1 échalote (ou un petit oignon)

1 cuillère à soupe de miel (+/- suivant le goût de chacun)

1 c à café de fond de veau

2c à café de farine de châtaigne (facultatif)

Huile d'olive (ou autre matière grasse au choix)

20cl de crème fraiche

Sel et poivre

 Préparation 

Hacher un oignon (ou une échalote), le faire légèrement dorer dans un peu de matière grasse. Puis le faire caraméliser avec le miel. Ajouter la crème et un peu de fond de veau (et la farine de châtaigne) pour épaissir. Saler et poivrer.  Bien mélanger

Idée  perso : remplacer  le fond de veau par de la farine de châtaignes ou comme moi, faire moitié-moitié.

POMMES DE TERRE  ET  OIGNONS, ENTRECÔTE  À  LA  PLANCHA

Et voilà maintenant l'entrecôte et les pommes de terre et oignons sautés sur une idée de ma copine Claudine 

1

2

Faire cuire les pommes de terre à la vapeur la veille pendant environ 20 minutes

4

Le lendemain, les éplucher et les couper en rondelles pas trop épaisses

Ciseler l’oignon finement en lamelles après l’avoir épluché et le mélanger aux pommes de terre

Arroser d’huile d’olive, saler et poivrer et remuer le tout délicatement pour ne pas écraser les pommes de terre

 Préchauffer la plancha à pleine puissance

Attendre qu’elle soit bien chaude

Verser le plat de pommes de terre sur la plancha

A côté, vaporiser un peu d’huile, puis mettre la pièce de viande, faire cuire des deux côtés à votre convenance (entre bien cuite et bleue vous avez toutes les « nuances » ! ;o)). Chez nous c’est saignante). Saler et poivrer

Servir l’entrecôte coupée en deux, mettre un peu de sauce du Chef de Gare sur l’entrecôte et servir les pommes de terre à côté

Déguster aussitôt

 

Le conseil de Gut :

Attention à la cuisson des pommes de terre ! Pour qu’elles ne brûlent pas, les remuer souvent avec une spatule.

5

3 

 Une petite balade en Corse, ça vous dit ?

Commençons par avoir un aperçu de Vizzavona

La forêt de Vizzavona, nichée en plein centre de la Corse, est traversée par la route qui relie Bastia et Ajaccio. C' est une forêt territoriale d'environ 1 600 hectares qui est située entièrement sur le territoire de la commune de Vivario.

Elle est adossée à l'est au massif montagneux du Monte d'Oro et, au sud, aux flancs de la Punta dell'Oriente, plus haut sommet (2 112 m) du massif forestier.Elle est  l'une des plus belles de l'île,  très fréquentée en période estivale. Elle est composée d'une mixité rare de pins laricio et de hêtres.

1

2

Pour s'y rendre , il existe une alternative à la voiture, le train. Plusieurs départs par jour s'effectuent depuis la gare d'Ajaccio. Le voyage dure environ 1h et le panorama est splendide.

Sur place, présence de nombreuses randonnées dont le fameux sentier des "Cascades des Anglais"

Elles se trouvent au fond d'un cirque rocheux. Une ancienne forteresse génoise matérialise à cet endroit la limite entre la Haute-Corse et la Corse-du-Sud

En descendant à la gare de Vizzavona on découvre une petite chapelle dans la forêt : Notre Dame de la Forêt (A Signora di a Furesta). 

3

Maintenant un petit tour au village de MURZU à la maison du Miel pour rester dans la note de ce billet

5

7

8

9

10

10a

11

12 

La combinaison "cosmonaute" du parfait apiculteur !

13

Cadres et rayons de miel

14

Extracteur

15 

L'Abeille est aussi liée à l'histoire napoléonienne.

"L’abeille : symbole de l’Empire napoléonien

abeille-or-napoleon

Souhaitant rompre avec la monarchie de l’Ancien Régime, l’Empereur s’est vu conseiller de nouveaux symboles représentatifs de son pouvoir et de la royauté. Jean-Jacques Régis de Cambacérès, archichancelier de l’Empire, lui fit part de l’abeille en ces termes : « L’image d’une République qui a un chef ». Ce fut aussi une référence à l’Antiquité et à Virgile qui voyait dans l’organisation de la ruche un modèle social parfait pour l’homme. Les abeilles furent ainsi présentes sur le célèbre manteau de velours pourpre que l’Empereur porta lors de son couronnement, mais aussi sur les tentures de son palais, ainsi que sur celles des tribunaux et administrations impériales. Symbolique de l’activité industrieuse du peuple français et de sa vertu, l’abeille, jadis insecte royal, était bientôt devenu insigne impérial."

Source : Les Trésors de la ruche http://www.domaine-apicole-chezelles.com/napoleon-les-abeilles-histoire-dor/

 

Miechambo A bientôt abeilles