En feuilletant quelques vieux magazines de cuisine italienne que j'ai toujours beaucoup de plaisir à retrouver d'une année sur l'autre, j'ai eu très envie de faire cette parmigiana de courgettes. Ce sont  souvent les aubergines qui sont cuisinées en parmigiana mais alors pourquoi pas la faire avec de superbes courgettes longues. 

Nous avons adoré ce plat complet qui devrait plaire même aux "réfractaires" à la courgette !

3

Pour 2 personnes

500g de courgettes longues

200g de mozzarella

300g de viande hachée (au choix)

400g de tomates

1 petite branche de cèleri

1

1 carotte

1 oignon

Herbes aromatiques : Basilic, origan, thym, romarin, laurier

¼ de l de vin blanc sec

¼ l de bouillon de légumes

Parmesan râpé

Basilic

Farine pour enrober les tranches de courgettes si vous les faites frire

Sel et poivre

Préparation :

4

Laver les courgettes et les couper en lanières de 2 mm. Les faire cuire 15 mn à la vapeur. On peut bien sûr les faire frire mais le plat sera plus « lourd » ;o))

Dans une casserole faire chauffer 3 c à soupe d’huile d’olive et mettre à dorer l’oignon haché, la carotte et le cèleri coupés en tout petits dés. Ajouter les herbes aromatiques. Ajouter ensuite la viande hachée de votre choix. Bien mélanger pour éviter que la viande ne s’amalgame en «grosses boulettes». Laisser mijoter 10mn, puis ajouter le vin blanc, les tomates et le bouillon de légumes. Saler, poivrer. Laisser cuire à petit feu pendant 1 heure. Rajouter de l’eau ou du bouillon si la sauce se dessèche trop – elle doit avoir en fin de cuisson très peu de jus.

Dans un plat à gratin légèrement huilé déposer la moitié des lanières de courgettes, puis par-dessus le «ragoût de viande», ciseler quelques feuilles de basilic frais, parsemer d’un peu de parmesan râpé et de la moitié de la mozzarella coupée en dés. Poser par-dessus le reste des lanières de courgettes. Terminer par  une couche de mozzarella et un peu de parmesan. Verser un filet d’huile d’olive et faire gratiner au four à 220 ° pendant 20mn.

Un délice qui peut se préparer à l’avance. Se déguster aussi bien chaud que tiède ou froid.

5