Une recette classique de la cuisine italienne printanière. En ce moment nous sommes très friands de ces omelettes cuites au four, chaudes ou froides accompagnées d'une petite salade, c'est un vrai régal !

2

Préparation : 20 minutes

Cuisson : 30 minutes

Pour 3 personnes

3

6 ou 7 asperges vertes

6 œufs

3 ou 4 cébettes

1 petite boule de  mozzarella (ou Parmesan pour une saveur plus corsée)

1 cuillère à soupe  crème fraîche

2 cuillères à soupe  d’huile d’olive

Sel, poivre

Recette

Eplucher les asperges, les couper en tronçons en gardant les pointes entières. Faites-les cuire 20 minutes à la vapeur.

Eplucher les cébettes et les couper en lamelles.

Faire chauffer l’huile dans une sauteuse et y faire revenir les oignons sans coloration. Ajouter les tronçons d'asperges et poursuivre la cuisson 2 minutes en remuant. Saler et poivrer. Réserver.

Préchauffer le four th 6 (180°).

Huiler un moule rond. Ici moule en étoile en silicone, pas besoin de mettre d’huile.

1

Battre les œufs en omelette avec la crème fraîche. Saler et poivrer. Ajouter les oignons et les tronçons d’asperges puis le Parmesan râpé. Bien mélanger et verser dansle moule.

Faire cuire au four pendant env. 30mn, jusqu'à ce que les oeufs soient bien pris et la frittata dorée

Si on utilise la mozzarella, la couper en tranches puis à mi-cuisson poser les tranches sur la frittata et laisser cuire encore 15 mn

Servir dès la sortie du four avec une salade verte.

4

5 

J'ai un nouveau marmiton pour m'aider en cuisine ! 

Léa semble s'être prise de passion pour la cuisine.......du moins pour les ustensiles qui font du bruit.

Elle aurait bien aimé fouetter les oeufs !

1

2

Papet est mis à contribution .......il a l'habitude de seconder le chef ;o))

OK...... le fouet dans l'autre sens ça fait un bruit sympa dans la casserole !!

Je n'avais pas remarqué le raffinement de la tenue de petite cuisinière : le fouet est assorti au tablier.
Ce tablier a été confectionné par mes blanches mains quand j'avais une quinzaine d'années, au lycée. A cette époque lointaine,  même quand on faisait des études classiques - (ou modernes) comme on disait dans ce temps là - on apprenait aussi le dessin, la musique et la couture. Je n'étais pas vraiment passionnée par ces activités  mais j'étais assez douée et sans trop me casser la tête j'avais de bonnes notes. J'ai donc confectionné ce tablier "dit de jardinier" sous la houlette d'un professeur. Tout est fait main, on n'avait pas de machine à coudre au lycée !!

3

4

5

6

Je serais incapable de broder comme ça à l'heure actuelle !

 

bonne-journee-papillon