Qu'est-ce qu'une conversation  ?

Jules Renard a écrit :

« La conversation est un jeu de sécateur, où chacun taille la voix du voisin aussitôt qu’elle pousse. »

Mais c'est aussi un fauteuil parfaitement adapté "pour tailler une bavette" à défaut de tailler la voix du voisin ;o))

Voyez plutôt comme  c'est joli et agréable, il y en a de tous les styles :

fauteuil 4fauteuil5fauteuil 2

Et maintenant que nous sommes tous confortablement installés allons déguster la dernière trouvaille culinaire qui circule sur la toile !

Hé oui pour une fois je suis juste dans le courant-mode de la culinosphère. Je suis tombée raide de plaisir en découvrant la recette de la Tarte Conversation  l'autre soir au cours de l'émission "Le Meilleur Pâtissier". C'est une pâtisserie oubliée mais qu'on voyait souvent dans les vitrines des pâtissiers quand  j'étais enfant. Ils faisaient aussi des parts individuelles qu'ils appelaient "allumettes".

J'adorais commencer par décrocher délicatement la couche de glace royale........alors en avant pour ma "Madeleine de Proust".

Pour ce qui est de la recette je vais me contenter de faire un copié/collé de celle de Mercotte, une de mes références préférées en matière de pâtisserie ;o))

Sur le site de M6 vous trouverez la recette en vidéo.

Voilà donc ma contribution au retour des valeurs sûres de la cuisine française ;o)) 

conversation1

La pâte feuilletée rapide :

250g de farine,

200g de beurre de tourage,

 5g de sel,

 125g d’eau.

1

 La crème d’amande :

 

 75g de beurre pommade

 75g de sucre en poudre,

 75g de poudre d’amande,

 75g d’œuf,

 35g de crème fleurette entière,

 1c à c de rhum,

 Le zeste d’1/2 orange – facultatif -(Moi

1je l'ai mis !)

La glace royale :

15g de farine,

 125g de sucre glace,

 1 blanc d’œuf,

 Quelques gouttes de jus de citron.

 

Ustensiles : - Un cercle à patisserie de 22 cm de diamètre et 2 cm de hauteur

                  - Cuillère balance digitale Birambeau

La réalisation :

La pâte feuilletée rapide : Mélanger le beurre en petits cubes à la farine, ajouter le sel et l’eau froide, ne pas chercher à trop incorporer le beurre à la pâte, donner 5 tours simples. La réserver au frais après le tourage.

La crème d’amande : Mélanger au fouet et sans trop travailler l’appareil :  le beurre et le sucre puis la poudre d’amande, ajouter l’œuf et la crème ainsi que  le rhum et le zeste d'orange. Lisser le mélange à la maryse. 

La glace royale : Tamiser 15g de farine avec 125g de sucre glace, mélanger vivement avec 1 blanc d’œuf, ajuster si nécessaire avec quelques gouttes de jus de citron( Je n'en ai pas mis). Réserver.

Le fonçage du moule : Abaisser la pâte à 2mm d’épaisseur, foncer le cercle préalablement beurré, en  laissant la pâte largement dépasser tout autour. Remplir la tarte à moitié de crème d’amande.(J'ai mis toute la crème, ça arrivait effectivement à la moitié de la tarte) 

Découper un autre disque de pâte légèrement plus petit que le moule. Mouiller au pinceau les bords de la pâte, poser sur la crème d’amande le disque de pâte feuilletée, passer le rouleau pour souder et enlever l’excédent de pâte, bloquer 15 min au froid.

Le dressage final : Etaler une fine couche de glace royale au pinceau ou à la spatule coudée (J'ai préféré la spatule-truelle ;o)) et déposer dessus en losanges des bandelettes de tombées de pâte feuilletée préalablement dorées à l’œuf. Réserver 30min au réfrigérateur avant la cuisson à 170°/180° 40/45min. (Je l'ai faite cuire 45mn à 175°).

 Laissez refroidir la tarte avant de la décercler. 

3 

Mes Conclusions :

- J’ai pris beaucoup de plaisir à réaliser cette tarte aux douces saveurs de l’enfance !

- J’ai observé avec beaucoup de rigueur toutes les consignes de Mercotte mais comme je ne suis vraiment pas une  pâtissière très douée, le résultat est beaucoup moins joli que le sien. Pas grave je n'ai pas l'intention d'accéder aux grandes compétitions culinaires ! Cependant cette conversation avait une excellente saveur, un petit goût de "revenez-y" et était d'une très bonne tenue ……..mais oui. Juste un brin trop sucrée à mon goût.

- Bon d'accord les croisillons ne sont pas top et certainement pas au goût de Mercotte "psychorigide du croisillon" ;o)). La glace royale ne se détache pas assez ........mais qu'est-ce qu'elle est bonne ! 

- En revanche contrairement à ce que j’ai pu entendre ou lire ici et là, je ne la comparerai pas à la galette des rois à la frangipane. Ca n’a rien à voir, à mon humble avis.

- Vous trouverez la recette de ma galette des rois à la frangipane ici. Il faut commencer à y penser…….l’Epiphanie n’est plus très loin  

2

Allez  régalez vous ! Et avec ça un petit tasse de café

What else ?