Recette aussitôt lue sur le blog de Mercotte, aussitôt faite ! Pour une fois je n'ai pas traîné, ni pour la faire ni pour l'éditer sur mon blog.

Je l'ai lue le 6 juin, faite le 7 et éditée le 12.......si après ça il ne fait pas beau partout où il pleut, j'ai pourtant fait le max pour faire que la météo change ;o))

C'est toujours sans aucune hésitation que me lance dans la confection des douceurs de Mercotte. Je sais qu'elles sont toutes testées, même plusieurs fois avant d'être publiées. Et puis les explications utiles et jamais futiles ;o)) en fin de billet sont là pour nous aider. En cas  de problème, dernier recours : un mail SOS  à Mercotte et la réponse sera assez rapidement dans votre BAL, même si c'est une dame overbookée. J'arrête les compliments........malgré son succés elle n'a pas pris la grosse tête, mais quand même point trop n'en faut ;o))

Allons y pour les Biscuits Craquelés au Chocolat. Ils sont très faciles à faire, rapides aussi (si on excepte le temps de pause), et je vous assure qu'ils sont très faciles à déguster et qu'ils "partent" très rapidement..... oh oui ! Et les testeurs en redemandent.

11

5Pour 30 biscuits :

  • 115g de bon chocolat noir*,
  • 90g de farine,
  • 25g de cacao en poudre non sucré*,
  • 1c à c de levure chimique, une pincée de gros sel,
  • 60g de beurre pommade,
  • 150g de sucre roux**,
  • 1 gros œuf,
  • 1/2 c à c d’extrait naturel de vanille,
  • 40g de lait frais entier,
  • QS*** de sucre en poudre et de sucre glace pour la finition avant cuisson.

Faites fondre le chocolat au bain-marie et laissez-le tiédir. Tamisez la farine la levure le cacao et le sel. Dans le bol6 du robot et avec le fouet plat crémez 3 min le beurre pommade et le sucre roux, le mélange doit devenir mousseux. Incorporez l’œuf, la vanille puis le chocolat fondu. Réduisez la vitesse, ajoutez la moitié des poudres tamisées, le lait puis le reste des poudres. Divisez la pâte obtenue en 2 et réservez-la 2 heures au réfrigérateur enveloppée dans du film alimentaire pour la raffermir****.

Préchauffez le four à 180°. Divisez chaque morceau de pâte en 15 boulettes d’environ 2.5cm de diamètre, roulez-les dans le sucre en poudre puis dans le sucre glace. Disposez-les sur des plaques à pâtisserie recouvertes de papier cuisson en les espaçant de 5cm. Enfournez-les pendant environ 15 min en intervertissant les plaques à mi-cuisson jusqu’à ce que la surface craquelle. Laissez refroidir en posant les plaques sur une grille. Ces biscuits se conservent 3 jours dans une boîte hermétique.

1

Explications utiles ou futiles  de Mercotte :

* Le chocolat : j’ai utilisé du Caraïbes et du cacao Valrhona, il est évident que plus vous utilisez un chocolat de qualité et aux arômes puissants meilleurs seront vos biscuits…oui je sais j’enfonce une porte ouverte…

**Le sucre : l’utilisation du muscovado au parfum réglissé  les a probablement encore bonifiés.

QS : les quantités de sucre poudre et glace indiquées dans la recette sont à mon avis trop importantes, il est plus simple d’en mettre un peu au  fond de deux assiettes creuses et de voir venir.

****La consistance de la pâte : c’est la partie un peu délicate de la recette, à chaque fois j’ai du mettre des gants en latex pour rouler les boules car on s’en met vraiment partout, j’ai légèrement amélioré la manipulation à compter de la 2eme fournée en mettant l’appareil un moment au congélateur.

J'ai suivi les conseils de Mercotte en poussant le temps de repos un peu plus longtemps. La pâte est restée une nuit au frais mais pas au congel. Elle était assez consistante pour faire de petites boules. Mais j'ai quand même mis des gants car je n'aime pas trop avoir les mains qui "pèguent" !!!

Le verdict de Mercotte : à la dégustation ces biscuits craquelés au chocolat sont de simples cookies mais excellents et moelleux, sincèrement les meilleurs que j’aie mangé depuis longtemps, à vous de me dire ce que vous en pensez si par hasard vous ne les aviez pas encore testés.

 Verdict Perso : Ralliez vous à l'avis de Mercotte ;o)) Ils sont vraiment délicieux. Je les ai quand même mis dans une boite hermétique car nous n'avons pas eu le temps de tout terminer  le même jour..... c'est assez étonnant, non ? A refaire ........souvent ;o))

8

Et maintenant passons à la traditionnelle balade. Cette fois ça sera pour moi une petite séquence nostalgie.

Pendant notre court séjour à Gréoux,  j'ai essayé de retrouver quelques souvenirs du temps de ma jeunesse, celui où j'étais monitrice de colo pour gagner quelque argent mais aussi pour le plaisir.

Nous allions de temps en temps au village passer du temps à papoter Aux Marronniers. La terrasse s'est modernisée mais les marronniers sont toujours là.

1

2

Le château qui alors était en ruine, a retrouvé maintenant un toit et abrite des expos et des spectacles.

3

Je n'ai pu m'empêcher d'aller jeter un oeil au Château Laval, sur la route de Valensole.14

Je vous explique  :

Ce joli petit château était autrefois, au temps de ma jeunesse folle, une colonie de vacances et la propriété appartenait aux Chantiers Navals de la Seyne s/mer. J'y ai fait deux séjours en tant que monitrice de cette colonie maternelle et je m'occupais des enfants de 5/6ans. Peut-être que certains anciens petits colons ou quelques personnes  ayant fait partie du personnel d'encadrement passeront par ce blog et seront heureuses de retrouver ces quelques photos. Le château (en façade) et le parc devant n'ont pas changé. Maintenant c'est une résidence hôtelière.(Le Fémina de cette semaine en parle brièvement)

 Je n'ai pas eu l'opportunité d'entrer à  l'intérieur du château mais j'aurais bien aimé voir s'ils ont conservé une très belle pièce en rez de jardin qu'on appelait le salon de musique. Elle était superbement décorée de fresques. On disait que ce château avait appartenu à Pauline Borghèse, soeur de Napoléon......... j'ignore si c'est vrai, je n'ai trouvé aucun renseignement à ce sujet.

Petite visite rapide depuis le jardin devant le château.........les souvenirs ont afflué dans ma mémoire et je ne me suis même pas aperçu  qu'il pleuvait ;o))

L'arrivée, la grande allée de platanes est toujours la même

4

5

La fermette et maison du gardien

6

 Le bâtiment que nous appelions l'Annexe, où logeaient les grands .......les 7-8 ans. Et où se trouvait aussi l'infirmerie où nous allions entre autres faire soigner les piqûres d'araignée. Le remède était un gros bout de coton imbibé d'alcool à brûler posé sur les piqûres, un bout de sparadrap et vogue la galère ! ;o)). Bon ça c'étaient les petits bobos mais rassurez vous nous étions bien encadrés par le personnel soignant, ce n'était pas les colonies de vacances de P. Perret !

12

13

11

L'allée de buis qui cache le joli lavoir :

7

8

9

 Le linge des enfants était entretenu par le personnel, en revanche celui des monos ne l'était pas. Pas de machine à laver ........donc devinez où nous allions laver notre linge ........!!( Je vous parle d'un temps que les moins de ........ ne peuvent pas connaitre ;o))

Passons le portail et allons rêver quelques minutes sur les pelouses devant le château

15

16

17

 

Sur ces pelouses beaucoup de jeux et de rires d'enfants. Et le soir les adultes se retrouvaient quelquefois allongés sur des couvertures à regarder les étoiles filantes, entre rires et confidences des grandes ados que nous étions. Et on en voit des étoiles filantes dans les premiers jours d'août dans le ciel pur les Alpes de Haute de Provence.

 

 

18

19

20

Un coin du parc où se trouvait une grande serre qui avait été transformée en douches et où nous prenions de "belles suées" quand on lavait les enfants le soir........un vrai sauna !

21

Petit détail : la passerelle qui menait du 1er étage du château dans une partie haute du parc est toujours là . J'adorais ce coin.

23

Le grand pré juste en dessous du parc

24

Le bassin et la fontaine. J'aimais beaucoup le murmure de cette fontaine et c'était un  vrai plaisir de se laisser bercer par son doux chant en s'endormant.

25

26

27

Un petit coin tranquille pour faire le courrier avec les enfants ou pour lire .........au calme sans les enfants ! 

28

Les marches devant lesquelles se faisaient les "rassemblements" de nos poussins avec quelques chants pour calmer tout se petit monde avant d'aller prendre les repas. 

29

Un dernier regard avant de partir pour d'autres balades dans cette superbe région.

30

Si vous aussi vous avez un jour passé quelques vacances au Château Laval,  je serai ravie  d'ajouter vos souvenirs aux miens par l'intermédiaire de ce billet.

A bientôt !