.

.

J'avais quelques instants à consacrer aux blogs et aux découvertes diverses, je ne me suis pas privée bien sûr, ce n'est pas si souvent que je peux le faire !

Une vraie récréation gustative et visuelle !

Et dés le départ je suis tombée .

Le méga piège !

wow1

ripailles

.

Financiers tiédis, noisettés et fondants de Crème au citron (Hélène Darroze)

(Turtle in the Kitchen)

.

.

1

.

.

J'avais tout sous la main :

.

- Des blancs d'oeufs en quantité dans le congel. ainsi qu'une boite de coulis d'abricots que j'avais congelé cet été.

.

- Les citrons n'en parlons même pas j'en ai des kilos en permanence depuis quelques temps !

Donc je suis toujours en recherche pour de nouvelles recettes à base de citrons, qu'elles soient sucrées ou salées.

Et celle de Alhya est tout simplement divine.

.
Je l'ai faite deux fois depuis sa découverte sur son blog et je pense qu'il y en aura encore d'autres.

.

Je vous donne textuellement sa recette, je n'ai rien changé à part la quantité de coulis d'abricot.

.

.

.

2

.


.

Ingrédients:

.

Financiers:

  • 120 g de sucre glace

  • 40 g de farine

  • 40 g de poudre d'amandes (moi, de poudre de noisettes) - Moi aussi !

  • 5 blancs d'oeuf

  • 30 g de pulpe d'abricot pour moi, 30 g de canneberges séchées (mais pas indispensable)
  • (Pour moi 60 g de pulpe d'abricot........ il faut ce qu'il faut comme disait Maïté à la télé !!)

  • 100 g de beurre demi sel

.

Crème au citron: 

  • 1 citron

  • 110 g de sucre en poudre

  • 2 oeufs

  • le jaune d'un gros oeuf

  • 50 g de beurre demi sel

.

Marche à suivre: 

Faire la pâte des financiers (la veille)

  • Tamiser le sucre glace et la farine

  • Ajouter la poudre d'amandes (ou de noisettes)

  • Cuire le beurre noisette : il faut faire fondre le beurre demi-sel sur un feu doux, jusqu'à ce qu'il grésille, devienne mousseux et légèrement marron, sans noircir. Il sent alors la noisette, et il est merveilleux!

  • Incorporer les blancs d'oeuf, la pulpe d'abricot (ou les canneberges) et le beurre noisette

  • Laisser reposer la préparation au frigo au moins 4 heures (pour moi, une nuit) - Moi aussi ! -

Faire la crème au citron (la veille ou le jour même)

  • Presser le citron

  • Dans une casserole mélanger ce jus au sucre en poudre et porter à ébullition

  • Verser ce mélange sur les oeufs entiers et le jaune d'oeuf battus ensemble

  • Cuire au bain marie pendant une heure (moi, j'ai cuit 30 minutes, sur feu très doux, en ne cessant pas de remuer, de façon à ce que cela n'attache pas et que petit à petit, la crème s'épaississe) - Moi, même pas 30 mn...... ça épaissit assez vite !

  • Passer au chinois (pas fait) - Moi non plus !

  • Laisser tiédir et incorporer le beurre

  • Mixer de manière à obtenir une crème très lisse

  • Laisser refroidir

Le jour même,

·        Faire préchauffer le four à 220 ° C

  • Répartir dans les moules une bonne cuillère à soupe de pâte à financier, verser par dessus un long trait de crème au citron, puis recouvrir à nouveau d'un peu de pâte à financier, de façon à ce qu'on ne voie plus la crème de citron

  • Cuire 15 minutes à 220 °, les financiers doivent ressortir caramélisés

  • Servir les financiers tièdes (éventuellement, les remettre quelques minutes dans un four chaud.

.

1A

.

.

Et pour parfaire le tout je vous fais aussi partager le commentaire de fin de notre Tortue.
Je partage complètement son avis, elle le dit bien mieux que moi....... alors pas la peine de me fatiguer, je fais un copié/collé !

.

C'est pas du plagiat........ hein !

C'est un hommage à notre Tortue qui travaille dur dans sa cuisine pour notre plus grand plaisir !

.

.

3

.

.

Bilan des courses:

Jamais, ô grand jamais, je n'avais mangé de financiers aussi fondants, onctueux et si plein de saveurs. Certes, cette recette impose de s'y prendre la veille, la pâte devant reposer plusieurs heures. Mais le résultat est tout bonnement bluffant.

Les financiers ont une légère croûte caramélisée sur le dessus,  qu'il faut presque casser avec les dents pour sombrer dans une nuée de douceur tiède. Tout à coup, la douce acidité généreuse de la crème de citron surgit, onctueuse et gourmande, dans un mariage subtil des saveurs avec la note très noisettée du gâteau. Cette dernière est bien sûr due à la présence de la poudre de noisettes, mais encore à celle du beurre noisette, enchantement des papilles.

.

Quel lyrisme !

N'ayant pas de pulpe d'abricot, j'avais opté pour les canneberges. Cet ajout n'est vraiment pas déterminant, et je pense même l'ôter à l'avenir. J'ajouterai volontiers à la place quelques grains de pralins pour donner une note croustillante supplémentaire...

.

4

.

.

Commentaire perso

.

Je ne supprimerai JAMAIS, ô au grand jamais,  la pulpe  d'abricots........ ça donne un goût irremplaçable. A tel point que je note de congeler des petites boites de pulpe d'abricots cet été en prévision des futurs financiers de cet hiver !

Et je congèlerai aussi de la pulpe de pêches pour voir si c'est aussi bon !

Et comble de raffinement j'ai suivi son dernier conseil, juste avant de mettre le moule au four j'ai saupoudré les financiers avec des grains de pralin....... c'est à tomber !

Je ne trouve plus mes mots tellement c'est bon.

Juste un petit conseil :

Attendez que les financiers aient un peu refroidi avant de les démouler sinon ils risquent de "s'éclater" sur votre grille..... je sais ..... ça m'est arrivé une fois !

.

Je peux juste vous dire un dernier mot:

A vos fourneaux et  bon_appet_cuisini_re_ancienne

.

.