.

.

bougie_1

.

titre_chandeleur

.

.

.

.

La Chandeleur, une tradition chaleureuse et conviviale

Dans l'esprit de tout le monde, c'est la fête de la cr_pe__mot

.
Mais qui aujourd'hui connaît l'origine de cette fête bien sympathique?

.

cr_pe1

.

.

    Sacrifier à cette tradition, est un plaisir car faire sauter une crêpe, en tenant enfermée dans sa main une pièce en or porte-bonheur en cas de réussite, est une gageure pour petits et grands. A moins que vous ne préfériez faire sauter une crêpe au-dessus de l'armoire et l'y laisser toute l'année pour appeler la prospérité sur la maisonnée.

On fait sauter la première crêpe sur l'armoire, car elle ne moisira jamais. L'intérêt de cette pratique peut paraître limité, sauf si elle préserve de la moisissure l'ensemble de la future récolte !

.

.

crepier

La Chandeleur est d'origine religieuse et aurait été instituée par le futur pape Gélase en 472. Tandis que le paysan y voyait jadis une sorte d'hommage à la déesse des Moissons,.

Chandeleur vient précisément de candela - la chandelle - reprise dans l'expression Festa candelarum, fête des chandelles. Car dans les églises, les torches sont remplacées par des chandelles bénies que l'on conserve allumées, autant pour signifier la lumière que pour éloigner le malin, les orages, la mort,etc… et invoquer les bons augures à veiller sur les semailles d'hiver qui produiront les bonnes moissons de l'été prochain.

Les cierges bénis sont emportés dans les foyers pour les protéger.

La fête de la Chandeleur est liée à la LUMIERE.

Mais aussi à la PURIFICATION, la FECONDITE, la PROSPERITE, toujours très proches dans les croyances et traditions.

Tous ces symboles se retrouvent aujourd'hui dans cet emblème de la Chandeleur qu'est la crêpe. Ce disque doré rappelle lui aussi le soleil, dont le retour commençait enfin à se préciser pour les peuplades du Nord de l'Europe et pour les Celtes. On dit aussi que le pape Gélase retapait avec des crêpes les pèlerins arrivés à Rome en pèlerinage.

La crêpe est faite à base du froment de la moisson précédente, que l'on utilise ainsi en quantité car les futures moissons ne sont plus très loin ! Voilà sans doute pourquoi la crêpe est si populaire en Bretagne. Même si sa variante au sarrasin est moins dorée mais permet des mariages salés. Avec une bolée de cidre, la fête est complète.

Ne pas oublier de  les faire sauter avec une pièce en or dans la main (1 € bien sûr maintenant…) afin de s'assurer prospérité toute l'année.

Les crêpes se prêtent à toutes les fantaisies : salées, sucrées, flambées, fourrées ou à tartiner selon les goûts de chacun.

.

.

Je vous donne ma recette toute simple et inratable qui m'a été donnée il y a bien longtemps par un pâtissier.

.

.

PÂTE   A   CRÊPES   SUCREE

Préparation :  15 mn

20 crêpes environ

.

INGREDIENTS

250 g de farine

120 g de sucre semoule

5 œufs

40 g de beurre fondu

1/2 l de lait

PREPARATION

Bien mélanger la farine, le sucre et les œufs.

Ajouter le beurre fondu et le lait en mélangeant avec un fouet pour faire une pâte bien homogène.

On peut faire les crêpes tout de suite sans laisser reposer la pâte.

Crêpes en aumonières bananes et chocolat

.

2

?

Garniture   pour    4    crêpes

.

Pour la garniture:

- 2 bananes

-Sucre en poudre

- 8 carrés de chocolat pâtissier

- 3 cuillères à café de beurre salé

- un petit verre de lait

-1 c à soupe de rhum

- 8 pics en bois

Dans une poêle disposez un peu de beurre puis mettez-y les bananes coupés en rondelles. Saupoudrez légèrement de sucre et  ajouter le rhum. Laissez cuire quelques minutes.

.

Préparez le chocolat en le  faisant fondre au bain marie. Ajoutez le beurre et le lait en remuant.

Sur une crêpe, disposez au centre les rondelles de banane et un peu de leur jus de cuisson.

.

.

1

Fermez la crêpe en resserrant les bords. Piquez le haut avec deux pics en bois afin de maintenir la forme ( ou fermer avec un petit bout de ficelle de cuisine).

Nappez de chocolat fondu et servez.

.

.

            7      8   

Crêpes en ganache

.

1.

Crêpes beurre et sucre.

.

Celles que je préfère entre toutes...... heureusement je n'en fait que 2 fois par an !

.

2

Crêpes Suzette

.

Recette de Mr Miechambo,

qui au cours de sa carrière en a plus fait devant ses clients qu'il n'en a mangé !

.

.

Pour la petite histoire la fameuse "crêpe Suzette" paraît avoir été inventée pour le prince de Galles,

futur Edouard VII, par un cuisinier du Café de Paris à Monte-Carlo.

II s'agissait de crêpes parfumées à l'écorce d'orange et au Grand-Marnier.

On attribue aussi l'invention de cette recette à A.Escoffier toujours pour le même personnage, le Prince de Galles.

Mais moi je préfère la première version !

Pour 4 crêpes

.

1

.

- le jus d'une demi citron

- le jus d'une orange

- sucre en poudre

30 g de beurre

Cognac

Cointreau ou Grand Marnier

Je suis désolée pour les proportions qui sont un peu approximatives !

Préparation pour 4 crêpes

Dans une poêle faire fondre 30 g de beurre avec le jus de citron et d'orange.

Prendre les crêpes et les mettre une par une dans la poêle quelques secondes, les retourner, les plier en quatre. Réserver au chaud.

Remettre les crêpes dans la poêle. Arroser de Cognac et de Cointreau (ou de Grand marnier).
Flamber et saupoudrer d'un peu de  sucre en poudre pendant le flambage pour faire légèrment caraméliser le sucre.
Servir immédiatement sur des assiettes chaudes, arrosées d'un de sauce qui a servi à la préparation (en genéral il en reste très peu!)

Décorer avec des filamants de zeste d'orange et de citron. (Ce que j'ai oublié de faire, trop pressée que j'étais de faire les photos et de me régaler avant qu'elles ne refroidissent !)

Un délice !

.

6

TRADITION PARTICULIERE A MARSEILLE

.

.Si vous passez à Marseille le jour de la Chandeleur, il faut s'arrêter au Four des Navettes au 136, rue Sainte à Saint Victor où Jean-Claude Imbert perpétue une tradition vieille de 200 ans.

.

.

navettes1

.

L'origine de ce biscuit est depuis toujours associée aux fêtes de la chandeleur célébrées en l'Abbaye Saint Victor toute proche. Imaginons-nous vers la fin du XIIIe siècle quand la statue d'une vierge s'échoua vers les bords du lacydon **. Elle était en bois polychrome, sa robe verte était salie, meurtrie par la patine. Elle portait une couronne d'or.

.

**C'est là, sur le Lacydon qui n'était à l'époque qu'une profonde calanque, que la ville est née il y a 26 siècles.

.

vieux_port_de_Marseille

.

Il n'en fallut pas plus pour que le petit peuple des artisans Marseillais voit là une marque du destin et un signe de protection. Elle fut, selon les uns, Notre Dame du feu Nouveau, selon les autres, la Vierge Protectrice des Gens de mer.

Certains disent aussi que la navette symbolise la barque qui amena les Saintes sur la côte de Provence. Pour rappeler cette histoire, Monsieur Aveyrous, fondateur du célèbre Four en 1781, eut l'idée de donner à son délicieux biscuit la forme d'une barquette.

.

.

navettes3

.

.

Irrésistible biscuit qui me rappelle mon enfance !